Découvertes

Accueil >Découvertes>La Dolce Vita s’invite à Grenoble

transalpin

La Dolce Vita s’invite à Grenoble

Cet hiver, le musée de Grenoble va (doublement) nous faire vivre à l’heure italienne ! Il organise une grande exposition consacrée au peintre Giorgio Morandi, assortie d’un focus sur l’art italien du XXe siècle intitulé Italia Moderna.

Enrico Prampolini, Le Scaphandrier des nuages, 1930 ©Estate Prampolini

Giorgio Morandi (1890-1964) est un artiste italien connu surtout pour ses natures mortes. En effet, c’est avec douceur et sensibilité qu’il pose son regard sur des objets du quotidien, pour en tirer une harmonie secrète qui donne à ses toiles leur dimension énigmatique et sensuelle.

En toute intimité

Réalisée en lien avec la fondation Magnani Rocca, l’expo présente pour la première fois les œuvres rassemblées par Luidgi Magnani, qui fut un grand ami de Morandi et fit l’acquisition de nombreuses aquarelles, gravures et peintures. Cette cinquantaine de pièces permet ainsi de découvrir son travail à travers le regard d’un collectionneur passionné.

De salle en salle, on retrouve des natures mortes réalisées au fil des décennies et témoignant de l’évolution du style de Morandi, qui passe d’une approche classique à une dimension moderne et conceptuelle, avec des motifs géométriques, des formes qui s’estompent peu à peu au profit d’une évocation plus allusive…

Débutant par la découverte de l’atelier de l’artiste avec des photographies de Luigi Ghirri, le parcours présente aussi des paysages d’une grande délicatesse, des gravures à la tonalité souvent mélancolique, ainsi qu’un des rares autoportraits peint par Morandi en 1925.

Autant de clefs pour pénétrer dans l’univers intimiste et singulier de cet artiste aux multiples facettes !

Immersion totale

Dans le prolongement, le musée organise Italia Moderna, une expo dévoilant une soixantaine d’œuvres de sa collection d’art italien du XXe siècle. Un fonds d’une richesse exceptionnelle, qui réunit de véritables chefs-d’œuvre et permet aussi de mettre en perspective l’originalité de Morandi.

Construit chronologiquement, le parcours présente un bel ensemble allant du peintre avant-gardiste Luigi Russolo au maître de l’abstraction italienne Giuseppe Penone, en passant par Modigliani et l’école de Paris, le second futurisme (Prampolini, Filia…), la période contemporaine (Fabro, Pistoletto…).

Un tour d’horizon complet des principales tendances, pour une immersion totale et délicieusement al dente ! D’autant qu’autour de ces deux expos, tout un florilège d’animations est programmé : visites guidées, ateliers créatifs jeune public, concerts avec l’association Musée en Musique, conférences, projections de films italiens à la Cinémathèque…

informationRenseignements divers
téléphone Giorgio Morandi. La Collection Magnani Rocca et Italia Moderna. Sous réserve d’évolution de la situation sanitaire, au musée de Grenoble, fermé jusqu’à nouvel ordre au moment d’imprimer ces lignes.
téléphone 04 76 63 44 44
courrielhttp://www.museedegrenoble.fr

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

À pas de Géantes

Patricia Aimé : «Apporter du bien-être aux personnes âgées»

Thomas Faury : «D’un coup, l’école s’est vidée»