Actus de la ville

Accueil >Actualités >Actus de la ville>« Femme assise » profite d’une remise en beauté

Oeuvres d'art

« Femme assise » profite d’une remise en beauté

Une opération de restauration d’oeuvres d’art à été lancée en 2018. Au coeur du jardin des Plantes, Femme assise a profité d’une remise en beauté, lundi 29 juillet.

Le micro-sablage permet de restaurer une oeuvre tout en douceur. ©Auriane Poillet

A Grenoble, on trouve environ 180 oeuvres d’art à ciel ouvert. Ces objets subissent les effets du temps, de la météo et des dégradations humaines, contrairement à des oeuvres exposées dans les musées.

Depuis 2018, la Ville de Grenoble a lancé un plan d’entretien pour restaurer ces oeuvres qui ont pris place dans l’espace public. Cette année, deux restaurateurs interviennent sur cinq sculptures après avoir répondu à un appel d’offres.

La première d’entre elles à avoir été restaurée est Transformation instable IPB de Francisco Sobrino réalisée en 1971 et que l’on peut apercevoir dans le quartier Malherbe.

Des interventions d’entretien « courantes »

Lundi 29 juillet, c’est au tour de Femme assise, sculptée par Simone Magnan en 1958, de profiter d’une remise en beauté. Sabrina Vétillard, restauratrice du patrimoine, l’avait déjà débarrassée de ses mousses et autres lichens l’an dernier.

Cette fois, elle fait l’objet d’une opération de micro-sablage qui permet de la nettoyer avec une pression très faible pour ne pas abîmer la pierre calcaire qui la compose. « Cette intervention d’entretien, assez courante sur des sculptures en pierre, dure une journée », indique-t-elle.

Père et fils de Grégor Apostu, Hercule d’un sculpteur encore inconnu et Les trois pics d’Alexandre Calder subiront le même type d’opération à la rentrée.

informationRenseignements divers
courrielwww.grenoble-patrimoine.fr

Les commentaires (0)

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag
vous propose

Pour un numérique citoyen

Études et professions scientifiques : les filles changent le monde !

« Paroles de jardiniers » au Jardin des Plantes