Découvertes

Accueil >Découvertes>Ciné en liberté

Festival du film court

Ciné en liberté

Du 28 juin au 2 juillet, cette 45e édition démontre l’engagement créatif du court métrage.

©Alain Fischer

«Après deux éditions en ligne ou délocalisée, le festival est de retour au centre-ville», se réjouit Gabriela Trujillo, directrice de la cinémathèque de Grenoble qui organise l’évènement.

En raison des travaux place Saint-André, il se tient à proximité, dans le bel écrin du Jardin de Ville, avec «un très grand écran et une programmation qui invite le public à naviguer entre les projections en plein air et celles qui auront lieu au cinéma Juliet-Berto».

Une quarantaine d’œuvres ont été retenues parmi près de 2 000 films visionnés. Des thématiques fortes se dégagent : inquiétudes liées au climat, place des femmes, rencontre amoureuse sous contrainte sanitaire…

Notre ambition est de montrer que le film court est un baromètre de la société et des grandes questions qui l’agitent, tout en demeurant un genre à part entière où émergent des formes nouvelles.

Une soirée, organisée en partenariat avec l’association grenobloise À Bientôt J’Espère, fera un focus sur le documentaire qui «connaît un vrai essor, avec des créations d’une grande liberté méritant qu’on s’y attarde». Quant aux plus jeunes, ils profiteront d’une programmation dédiée les mercredis et samedis, avec des propositions adaptées aux 3-6 ans et aux 7-12 ans.

informationRenseignements divers
Du 28 juin au 2 juillet. Infos :
courrielhttp://www.cinemathequedegrenoble.fr

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

L’Ukraine au chœur

Cueilleuses de paroles

La nature s’expose