Sports

Accueil >Découvertes >Sports>Mouvements de printemps

PLEIN AIR

Mouvements de printemps

La Ville de Grenoble est un immense terrain de jeu. Aires dédiées et spécialement aménagées pour la pratique ou simples éléments du décor urbain prévus pour d’autres usages, tout est prétexte pour étirer, renforcer, dynamiser… En un mot, profiter de l’environnement local pour bouger en dehors de chez soi. Petit tour d’horizon des pratiques.

©Alain Fischer

Depuis longtemps, les sportif-ves grenoblois-es se sont approprié-es leur environnement. Et la crise sanitaire a renforcé la tendance. «Street Work Out» et «Urban Training» sont aujourd’hui des pratiques à la mode.

En matière de Street Working Out (SWO), qui se pratique à mi-chemin entre la musculation et l’acrobatie aérienne, le groupe Calis-Thanos a pris la suite du réputé «Masters di Bars», conservant ses aspects gratuit et participatif.

«L’idée c’est que la pratique à plusieurs est plus sympa, résume Axel, l’un de ses deux créateurs. Tout le monde peut venir, peu importe son niveau. Notre envie est de rassembler les gens.» Ils sont ainsi une petite trentaine à se retrouver chaque semaine.

On a la chance d’être bien équipés, avec beaucoup de grands parcs alentour. On a accueilli des mecs de Lyon, Nice, Cannes et Montpellier il y a quelques semaines. Ils ont été agréablement surpris par toutes les possibilités.

Des aires aménagées

Les Grenoblois-e peuvent profiter de quatre aires de SWO, de 11m x 10m, installées dans un bac à copeaux de bois et ceinturées par des rondins de bois, spécialement aménagées pour la pratique avec barres fixes et parallèles, espaliers et échelles de suspension : deux modules sur les berges de l’Isère, un module dans le parc du Clos-d’Or, une autre installation au Village Olympique et enfin un module sur le quartier de la Villeneuve.

©Sylvain Frappat

Une ville très riche en spots

En dehors de ces espaces spécifiques, Grenoble offre un champ immense de possibilités. Pour en parler, qui de mieux que les adeptes du Parkour, cette discipline qui consiste justement à faire de l’environnement citadin son terrain de prédilection ?

«Grenoble est l’une des villes les plus riches en spots dans laquelle j’ai pu pratiquer», nous a ainsi confié Adrien Fiette, président de l’Association Grenobloise de Parkour.

La proximité de la Bastille est une chance énorme : on peut y grimper, y courir… Mais au-delà de ça, on a un mobilier varié : ce n’est par exemple pas du tout la même chose entre la Villeneuve et Europole. Ce qui est vraiment impressionnant c’est qu’on peut travailler un large panel de mouvements sur différents lieux qui se trouvent à proximité. Quand on ne trouve pas quelque chose à un endroit, en dix ou quinze minutes, on met la main dessus. C’est très riche pour nous.

Séances spécifiques

Certains clubs ont emboîté le pas, «profitant» d’une crise sanitaire qui a changé les mentalités et certaines pratiques. «On a commencé à faire des actions à l’extérieur pendant le confinement, explique par exemple Jessica Lafarge, responsable technique au Grenoble Gym. Et on s’est rendu compte des avantages, notamment pour nos sections Sport Santé et Sport Santé Adapté.»

©Sylvain Frappat

Aujourd’hui, une séance spécifique en plein air est mise en place par le club.

Ce sont en général des sorties dans l’un des parcs de la Ville durant lesquelles on utilise les bancs, les trottoirs, les troncs d’arbre… pour effectuer des éléments de renforcement et de cardio. Ce sont en plus des exercices que nos pratiquants peuvent reproduire au quotidien quand ils sont seuls.

Match de volley ou de football improvisés, jogging, slackline… Le spectacle sportif est permanent, le terrain de jeu infini.

Pour rejoindre, vous aussi, la communauté grandissante des pratiquants et profiter des bienfaits du sport, à Grenoble nul besoin de porter votre regard bien loin. Tout est là, sous nos pieds !

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Tremplin Handisport, un élan vers l’insertion

Grenoble, capitale mondiale du monocycle

L’élite de l’athlétisme a rendez-vous à Bachelard