Nos interviews

Accueil >Découvertes >Nos interviews>« Nous avons donné un nouvel élan à Jeunes en montagne »

Pierre Mériaux

« Nous avons donné un nouvel élan à Jeunes en montagne »

Porté par la Mission Montagne de la Ville, Jeunes en montagne permet de découvrir gratuitement les massifs qui entourent Grenoble en pratiquant différentes activités et en bénéficiant d’un encadrement de professionnels. Pierre Mériaux, conseiller municipal au Tourisme et à la Montagne, nous en dit plus.

A qui s’adresse Jeunes en montagne ?

Ce programme unique en France concerne d’abord un public scolaire de collégiens et lycéens. La moitié participe, avec une forte dominante des quartiers politique de la ville.

Il s’adresse aussi aux jeunes qui fréquentent les MJC et, depuis peu, à un public plus précaire par le biais de partenariats avec l’ADATE (Association départementale d’accueil des travailleurs étrangers), la Mission locale… J’ajoute que pour être accessible au plus grand nombre, 70% de l’activité proposée est de la moyenne montagne.

Quels sont les objectifs de ce programme ?

Ce n’est pas de la consommation de loisirs mais une démarche de découverte de la montagne qui compote six sorties avec un programme au choix parmi de nombreuses activités : randonnée pédestre, raquette neige, via ferrata, escalade…

Le dispositif a quatre objectifs : découvrir des espaces non aménagés et encore préservés, ce qui est très important pour de jeunes urbains ; vivre une expérience collective dans un environnement différent ; expérimenter des situations de dépassement de soi qui permettent de prendre confiance et de gagner en autonomie ; faire l’apprentissage de la solidarité et de la sobriété.

En un mot il porte des valeurs socio-éducatives : solidarité, gestion de l’effort, appréhension d’un milieu naturel inconnu.

Comment le dispositif a-t-il évolué ?

Le programme existe depuis 2003. En 2014, nous avons fait un effort pour le redynamiser grâce à des actions de sensibilisation en direction des animateurs de MJC. Cela a permis de doubler le public en quatre ans : on est passé de 200 à 408 jeunes concernés en 2018.

Pour assurer le coût de ce développement, la Ville a pris la décision de rendre payantes les Rencontres du cinéma de montagne depuis 2015. C’est très bien accepté par le public puisque la fréquentation des Rencontres continue d’augmenter !

La Ville consacre environ 70 000 € au projet, pour un coût total de 100 000 € qui est complété par des subventions de la Région, de Grenoble Habitat, de la compagnie de chauffage et de la Fédération des clubs alpins. Et on cherche des sponsors pour développer encore davantage le projet.

Quelles sont les perspectives ?

Actuellement on évalue le dispositif et face au constat que les parents ont peur de la montagne, on va s’appliquer à lever ces barrières socioculturelles. Pour cela, un film documentaire au plus près de la réalité a été réalisé par Raphaël Lasablière. Il sera projeté à la rentrée dans différentes structures pour aller vers de nouveaux publics et les encourager à prendre part à cette belle aventure !

informationRenseignements divers
courrielhttp://www.grenoble-montagne.com/778-infos-pratiques.htm

Les commentaires (0)

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag
vous propose

François Botton : « Restaurer la tour Perret est un véritable défi technique. »