Nos interviews

Accueil >Découvertes >Nos interviews>«Les objectifs environnementaux sont intégrés dans tous nos projets.»

Interview

«Les objectifs environnementaux sont intégrés dans tous nos projets.»

Pekka Timonen, Maire de Lahti (Finlande), Capitale verte européenne 2021.

©Lassi Häkkinen

Lahti s’est vue décerner le titre de Capitale verte européenne 2021. À votre avis, qu’est-ce qui a joué en votre faveur et sur quoi avez-vous axé votre candidature ?

Lahti a prouvé son engagement en tant que ville modèle et ambassadrice du titre de Capitale verte européenne, à travers l’Europe et le monde. Elle a montré sa volonté de s’investir dans les changements comportementaux en faveur de la production durable et de la réduction de la consommation. Son approche innovante et informelle pour favoriser l’engagement des citoyens a également amélioré leur bien-être et leur bonheur.

Lahti a obtenu de très bons scores dans tous les indicateurs environnementaux, notamment la qualité de l’air, la gestion des déchets, la croissance verte, l’éco-innovation et la gouvernance. Le plan de qualité de l’air de Lahti a notamment fait de la ville une pionnière en matière d’amélioration de la qualité de l’air depuis la mise en place de ce plan en 1997. Depuis lors, la ville a connu une réduction importante des émissions de CO2.

Lahti a la volonté d’être un territoire d’économie territoriale positive. Qu’est-ce que cela implique ?

En tant que Capitale verte européenne 2021, Lahti soutient les objectifs de développement durable des Nations Unies. En plus de nos objectifs environnementaux, nous prenons également en considération le bien-être social et économique. Nous travaillons avec nos entreprises partenaires qui créent de l’innovation économique, mais aussi de l’emploi et une économie rentable dans la région de Lahti.

À l’échelle locale, nous améliorons le mode de vie écologique et le bien-être de nos concitoyens. Nous travaillons en faveur d’un environnement sain et pour la participation citoyenne, et nous finançons également des projets environnementaux locaux.

Vous avez lancé une application qui « récompense » les citoyens qui utilisent des moyens de déplacement non polluants. Comment cela fonctionne-t-il ?

Lahti a développé un modèle individuel de mesure de la production de CO2 et une application mobile pour suivre les émissions liées à la mobilité, appelée CitiCAP. Grâce à cette application, les citoyens peuvent réduire leur empreinte carbone et recevoir une « récompense ». Sur la base de vos réponses à une enquête sur votre situation actuelle (nombre d’enfants, durée du trajet domicile-travail, et d’autres éléments de cet ordre), l’application calcule votre taux personnel d’émission de CO2.

L’application CitiCAP suit vos déplacements et détecte automatiquement si vous avez parcouru le trajet à pied, à vélo, en voiture, en bus ou via d’autres moyens de transport. C’est le principe qui anime la première application mobile de suivi individuel des émissions de carbone au monde. À

la fin de chaque semaine, vous voyez à quel point vous avez réussi à maintenir vos niveaux d’émissions à un niveau bas. Si vous parvenez à rester en dessous de votre taux carbone, vous êtes récompensés par des euros virtuels que vous pouvez utiliser pour acheter des tickets pour la piscine par exemple, pour le bus, ou encore pour acheter un kit de réparation de crevaison pour votre vélo.

Quels sont vos prochains grands projets pour l’environnement ?

La Stratégie pour Lahti 2030 précise comment elle entend se développer en tant que Ville Verte. Des objectifs environnementaux clés sont au cœur de cette stratégie et sont intégrés dans tous nos projets, nos budgets et nos actions. Ces objectifs promeuvent le développement urbain durable.

Il s’agit d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2025, de réduire l’émission de gaz à effets de 80 % d’ici 2025 (en les comparant aux chiffres des années 1990), d’avoir une politique d’économie circulaire zéro déchets d’ici 2050, et de protéger la nature et les zones d’eaux de surface et d’eaux souterraines qui sont si précieuses.

Nous voulons aussi encourager les gens à utiliser des modes de transport durables : la marche, le vélo, les transports en commun et même le ski !

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi