Actus de la ville

Accueil >Actualités >Actus de la ville>Short Edition : l’innovation à la lettre

économie

Short Edition : l’innovation à la lettre

Attentive à l’innovation portée par les startups, la Ville encourage en particulier les efforts déployés dans le champ social et culturel. A l’image de Short Edition, créatrice de la première plateforme littéraire communautaire spécialisée dans les histoires courtes, qui se développe à l’international.

L’équipe de Short Edition, à Cémoi

En octobre 2015, huit distributeurs d’histoires ont été installés en divers lieux publics de Grenoble. Une idée décalée, presque subversive dans notre société de consommation : des machines habituellement prévues pour la vente de canettes et de barres de céréales proposent gratuitement des petites histoires imprimées sur des tickets.

Selon le temps dont il dispose, le lecteur sélectionne une histoire courte, moyenne ou un peu plus étoffée, à la manière d’un café plus ou moins long. Ces distributeurs sont en fait des bornes connectées à une plateforme riche de 70 000 histoires et poèmes de 5000 auteurs. Ils ont été mis au point par la jeune pousse Short Edition, créée en 2013, qui veut favoriser le goût de la lecture auprès d’un public le plus large possible.

Cette ambition a séduit la Ville : « Sans l’expérimentation avec la ville de Grenoble, nous n’aurions pas pu développer ce produit ni aller si loin », confie Christophe Sibieude, fondateur dirigeant de Short Edition, installée dans les locaux Cémoi, gérés par la municipalité.

La suite est prometteuse

Car cette expérimentation d’une année a fait boule de neige : aujourd’hui, près d’une soixantaine de communes et quarante gares en France ont adopté les distributeurs d’histoires courtes. Et bientôt les Etats-Unis ?

« Deux membres de notre communauté sont partis présenter les distributeurs à des Universités américaines. Nous avons un fervent commercial là-bas : le réalisateur Francis Ford Coppola a installé une de nos machines dans son restaurant à San Francisco », explique Christophe Sibieude.

A Grenoble, le contrat de location se prolonge en 2017 : certaines machines ont été déplacées tandis que de nouvelles ont fait leur apparition, à la Maison de l’International (avec des histoires en anglais), à la Maison des associations et au Conservatoire notamment. Pour la petite histoire, Short Edition emploie déjà quinze personnes et réunit près de 200 000 abonnés à ses lectures en ligne sur son site.

informationRenseignements divers
courrielhttp://short-edition.com/

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

La campagne est ouverte

Piscines : dans le grand bain des «Classes bleues»

Les crises migratoires en BD