Actus de la ville

Accueil >Actualités >Actus de la ville>Solident, un cabinet dentaire pour les plus démunis

santé

Solident, un cabinet dentaire pour les plus démunis

Doté d’une salle d’attente et d’un cabinet de soins moderne et aux normes, ce centre dentaire solidaire est situé en plein centre-ville.

Boris Roche, médiateur sanitaire de Solident.

« Solident prodigue des soins dentaires, hors prothèses, aux plus précaires des précaires, souvent des primo-immigrés, des déboutés du droit d’asile, des SDF sans couverture sociale ou en attente de régularisation de leurs droits », prévient d’entrée Boris Roche, médiateur social de l’équipe.

« Nous visons la réinsertion et la sensibilisation à l’hygiène bucco-dentaire, et donc à la santé. Installés en cœur de ville, nous évitons l’impression de soins “au rabais” et prouvons que même désociabilisés, précaires, exclus ou déracinés, les patients sont respectés comme tout autre citoyen. Au-delà du maintien de leur dignité, nous leur permettons de bénéficier de soins dentaires classiques, dans un lieu de qualité et confortable pour faciliter leur réinsertion », souligne Alexandre Sage, dentiste bénévole et président de Solident.

Le cabinet ouvre ses permanences trois matinées par semaine, les lundis, mercredis et jeudis. Adressés par des prescripteurs qui évaluent leur état de santé et leurs droits, les patients sont reçus lors de quatre séances, le temps de les réintégrer dans le droit réglementaire.

« Il s’agit aussi de recevoir tous les patients, de leur offrir du temps relationnel, d’évaluer leurs droits, de les conseiller, de les mettre en confiance, de les relaxer », note Boris Roche. Le cabinet salarie une auxiliaire de soins et un médiateur. Il est financé à 80 % par l’Agence régionale de santé, puis par la réserve parlementaire de la députée Geneviève Fioraso.

Ouverte le 1er décembre 2016, la structure, sous-dimensionnée, possède déjà une liste d’attente de trois semaines. Le manque de praticiens se fait aussi sentir, d’où un appel lancé par le président à tout bénévolat, qu’il soit ponctuel, temporaire ou régulier.

informationRenseignements divers
courriel solident.grenoble@gmail.com

Les commentaires (1)

Commentaire de garcia le 30 janvier 2019 à 8 h 19 min

voila ma situation je n’est que trois dents
et je n’ai pas les moyens de pouvoir me soigner
merci
je touche trop pour avoir une aide et pas assez pour pouvoir me soigner les dents

Lire la suite >

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag
vous propose

Une ruche cheminée pour des abeilles urbaines

Chronovélo : la Métro à bicyclette

Les berges de l’Isère à pied, à vélo