Nos interviews

Accueil >Découvertes >Nos interviews>Témoignage : «Le principe du travail des couturières à la maison d’autrefois »

Ce contenu fait partie du/des dossier(s): #RestezChezVous : Grenoble confinée

Covid-19/Masques en tissu

Témoignage : «Le principe du travail des couturières à la maison d’autrefois »

Yolande Taleux est cheffe de l’atelier couture du Théâtre de Grenoble. Toute l’année, elle s’attèle à réaliser les costumes des spectacles et des compagnies locales, entre les murs du théâtre. Pendant la crise sanitaire que nous traversons, elle a mis le cap sur la fabrication de masques artisanaux en série, pour la protection du personnel de la Ville de Grenoble contre le virus Covid-19 (hors personnel soignant). Elle accompagne la Ville dans la mise en place d’une chaîne de fabrication.

L’atelier couture à domicile, pendant la crise sanitaire Covid-19 © Yolande Taleux

Nous sommes aujourd’hui au 14ème jour de confinement. Comment vivez-vous cette situation ?

Je n’ai pas vraiment le temps de me rendre compte que je suis confinée, car je travaille à faire de la production de masques en tissu le plus vite possible. Au quotidien, je suis entre la table de coupes au sous-sol et la machine à coudre à l’étage.

Je fais le maximum car il me semble que c’est une urgence, même si j’ai de quoi faire avec le planning de la saison prochaine et les costumes à finir !

Pourquoi avez-vous souhaité participer à la réalisation de masques en tissu ?

C’est une demande urgente de la Ville de Grenoble, qui a besoin de ce matériel pour ses agent-e-s en contact avec la population. Chacun aide avec ce qu’il sait faire. Moi, je sais coudre. Avant de rentrer chez moi pour faire du télétravail, le 19 mars, j’ai récupéré pas mal de tissu à l’atelier, des toiles… Avec cela, il était possible de réaliser avec cela 48 masques.

Nous avions une journée pour le faire et avec ma collègue Clémentine Berthomieu, nous avons partagé le travail. Je suis aussi allée me fournir chez Mme Viland, rue de Lionne, gérante des établissements du même nom qui nous fournissent habituellement. Natacha tissu, aussi, nous fournit de la matière.

Comme il est nécessaire de laver les tissus à 60°C, il faut choisir des tissus qui ne rétrécissent pas.

Comment vous organisez-vous dans cet atelier de fabrication à domicile ?

Pour ma part, je réalise les masques en groupant les opérations, comme une mini-chaîne, à moi toute seule. Je fais des mini-séries : toutes les découpes du tissu coton d’un coup, puis toutes celles du molleton ensuite, les mêmes piqûres dans la foulée, puis les attaches des élastiques, etc.

Cela me permet d’aller plus vite que si je faisais un masque à la fois. Actuellement, à l’heure où je vous parle, j’ai une cinquantaine de masques en cours.

Des bénévoles participent aussi à cet effort, comment le lien se fait-il avec eux ?

Les services de la Ville essayent de lancer une grosse fabrication, avec notre travail à l’atelier de couture du théâtre, et avec celui de couturières et couturiers bénévoles. En lien avec Natacha tissu, nous préparons des paquets de tissus tout prêts et tout coupés pour leur distribuer ensuite, avec la notice de fabrication et les recommandations.

C’est le principe du travail des couturières à la maison d’autrefois : avant, quand elles travaillaient de chez elles, cela leur arrivait ainsi, tout coupé. J’espère faire une gamme de montage vraiment claire pour faciliter la chose. Ce qui est le plus compliqué, c’est la logistique à organiser, car nous ne pouvons évidemment pas nous déplacer !

 

Production de masques en « mini-séries », chez Yolande Taleux © Yolande Taleux

informationRenseignements divers
En ce début de semaine, l'atelier de couture du Théâtre de Grenoble a réalisé 200 masques en tissu, pour les agent-es des services de la Ville de Grenoble (hors personnel soignant).

Vos commentaires

Commentaire de Annie Pinatel le 31 mars 2020 à 15 h 13 min

bonjour,
je suis de la région stéphanoise
vous est-il possible de poster les patrons et les conseils les plus importants afin de faciliter la fabrication en mini-série
et les tissus préférables (ex une polaire fine ou plutôt épaisse, tissus de coton à tissage serré ?)
merci,
habitante retraitée et bénévole dans le socila et sachant coudre

Lire la suite >

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi