Tribunes politiques

Accueil >Actualités >Tribunes politiques>Trois ans de mandat pour un triste bilan 

mai 2017 /Groupe Les Républicains-UDI-Société civile

Trois ans de mandat pour un triste bilan 

Le renouveau de Grenoble nécessite de tirer les leçons de la situation actuelle et d’œuvrer pour un rassemblement d’intérêt général.

A mi-mandat la municipalité d’Eric PIOLLE porte un triste bilan : une situation financière qui s’est profondément dégradée avec une augmentation considérable de la dette et un effondrement des investissements. Dans le même temps tous les tarifs municipaux ont été fortement augmentés et les services rendus aux habitants sont moindres. La propreté de la ville n’est plus assurée, des bibliothèques ont été fermées, la police municipale est cantonnée à des missions subalternes, le Palais des Sports n’est plus que l’ombre de lui-même, de nombreuses formalités administratives ne sont plus réalisables dans les antennes de mairie, etc.
Les acteurs économiques sont méprisés, que ce soient les commerces du centre-ville qui ont perdu en attractivité, les commerçants non sédentaires qui se sont vu imposer un règlement des marchés ubuesque, Alpexpo qui a perdu de grands salons internationaux. Grenoble s’isole des grands projets comme le Lyon-Turin, ses liaisons routières et ferroviaires compliquent son accessibilité.

Ce bilan est le fruit d’une politique de décroissance absurde fondée sur une idéologie rétrograde basée sur un sectarisme qui a provoqué une scission au sein même de la majorité.

Malgré une ambiance détestable, caractérisée par des conseils municipaux qui ne peuvent plus se réunir que sous protection policière, nous gardons toute notre énergie pour proposer, conseils après conseils, des solutions concrètes au service des Grenoblois. Nous sommes en effet convaincus que le renouveau de notre ville passera par un nouveau projet dépassant les clivages anciens et permettant de rassembler, au-delà des sensibilités, tout ceux qui veulent que Grenoble retrouve le chemin de la réussite et qui considèrent que le rôle des élus locaux est d’agir pour le quotidien des habitants et non pour transformer leur ville en un laboratoire politique.

Contact : opposition.municipale@grenoble.fr
Tél. 04 76 76 38 89

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Que va devenir le musée de Grenoble ?

Anticiper – Agir – Évaluer – Informer Retrouver le « B.A.-BA » de l’action municipale

PLAN DE CIRCULATION : DES HABITANTS SUREXPOSÉS À LA POLLUTION