Actus de la ville

Accueil >Actualités >Actus de la ville>Un Défilé du dragon dans les rues de Grenoble

même pas peur

Un Défilé du dragon dans les rues de Grenoble

Le nouvel an chinois aura lieu le 16 février 2018. Le samedi 17, l’Association le panda de l’Isère (Alpi) organise un Défilé du dragon dans le centre-ville qui partira à 15 heures de la place aux Herbes pour rejoindre la place Grenette par les rues piétonnes.

« La Ville nous prête un dragon en tissu et bambou de quinze mètres de long. Il a été offert par la ville de Suzhou, avec laquelle Grenoble est jumelée », explique Patrick Labbaye, secrétaire d’Alpi. « Ce défilé est l’occasion de faire vivre cette tradition et d’inviter tous les Grenoblois à y participer avec une célébration festive. »

Créée il y a plus de vingt-cinq ans, l’Alpi réunit une soixantaine d’adhérents. « Des familles et des étudiants originaires de Chine mais aussi des Chinois nés dans d’autres pays d’Asie et qui s’intéressent à leur culture d’origine. Sans oublier des Français désireux de découvrir notre langue ou nos traditions », explique Rose Ly, du conseil d’administration d’Alpi.

Les bénévoles proposent de nombreuses activités : mandarin pour tous, calligraphie, culture et civilisation chinoise, cuisine, chorale ou poésie. D’autres moments permettent de se rencontrer en cuisinant des plats traditionnels ou lors de soirées jeux et thé. Alpi participe aussi régulièrement au montage d’expositions à la Maison de l’international.

informationRenseignements divers
courrielhttp://alpi-isere.com/

Sous le signe du Dragon

L’association Le Dragon réunit des couples franco-chinois et leurs proches autour des fêtes traditionnelles.

L’association Le Dragon compte une soixante d’adhérents : « Elle a été créée il y a plus de trente ans pour accueillir des étudiants chinois. Certains ont épousé des Français ou des Françaises et sont restés à Grenoble si bien que Le Dragon est peu à peu devenu une association de couples mixtes, explique Denis Abonnenc secrétaire. Notre objectif est de transmettre la culture chinoise aux enfants nés en France pour qu’ils puissent acquérir une double culture. »

Chin Bruguière, co-présidente précise : « Notre activité se concentre autour de trois fêtes qui sont une occasion de se retrouver et auxquelles on invite bien sûr des Français pour ouvrir une fenêtre sur nos coutumes. Pour le nouvel an chinois, on organise un grand repas partagé où tout le monde apporte un plat traditionnel chinois ou français et on prévoit toujours des animations, par exemple une lecture de contes chinois et européens. »

Le Dragon organise aussi la fête de la lune à la rentrée. « Elle a lieu en général lors de la pleine lune de septembre : le moment où elle est la plus ronde et la plus lumineuse de l’année », souligne Chin-Hsia Chang co-présidente. « Comme le veut la tradition, on s’offre des cadeaux, on confectionne des “gâteaux de lune” avec un œuf de canne à l’intérieur et on allume des lampions chinois que les enfants font voler. »

Et en juin, les adhérents se retrouvent pour la fête des “zong-zi” du nom de la nourriture préparée pour l’occasion : un gâteau triangulaire salé ou sucré entouré de feuilles de bambous.

« On rappelle aussi la légende du poète Quyuan à l’origine de cette tradition pour la faire partager aux Français et aux plus jeunes. L’idée c’est vraiment d’être un trait d’union entre deux cultures ! » conclue Chin-Hsia Chang.

Contact : abonnenc@free.fr

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Occupations de l’espace public : à qui s’adresser ?

Pour les droits des enfants

Superflux : protections périodiques bio en libre accès