Actus de la ville

Accueil >Actualités >Actus de la ville>Esplanade : des vestiges mis au jour

aménagement

Esplanade : des vestiges mis au jour

Dans le cadre du réaménagement de l’esplanade et du projet de création du parc, un diagnostic archéologique préventif a été réalisé en fin d’année par l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives).

©Robin Coiffard

Cet espace se trouve dans un périmètre qui rend ce type de diagnostic obligatoire. Cela avait été déjà le cas dans l’hyper-centre grenoblois (rues de Lionne, Cujas et Chenoise) en 2019.

Cette fois, au niveau de l’arrêt de tram Annie-Fratellini – Esplanade, les archéologues ont mis au jour les vestiges d’un bâtiment qui s’apparente à un petit édifice religieux du XVe ou du XVIIe siècle. Ce qui devrait être une chapelle renferme aussi des ossements humains retrouvés dans, au minimum, cinq sépultures.

Recherches en laboratoire

Des recherches complémentaires sont effectuées en laboratoire pour déterminer, entre autres, l’âge et le sexe de ces ossements. L’institut devrait remettre à la Ville de Grenoble un rapport de diagnostic à la fin du mois de février. Il sera également présenté devant une commission d’État qui décidera si des fouilles archéologiques complémentaires devront être menées à l’été 2023.

Si c’est le cas, il n’y aura aucune incidence sur la tenue de la Foire de Rameaux cette année. Les travaux d’aménagements du futur parc, prévus après l’édition 2024 de la foire, ne devraient pas être reportés. La zone de recherche a été rebouchée en fin d’année afin que le parking puisse être à nouveau utilisé par les usager-es.

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Des MdH encore plus près des habitant-es

Un Fablab et des espaces à inventer à Prémalliance

Tout un rayon sur les aides