Actus de la ville

Accueil >Actualités >Actus de la ville>L’insertion touche du bois

social

L’insertion touche du bois

Depuis un an, l’association d’insertion WoodAlpine permet à Christian et Beauty de travailler dans un atelier de menuiserie.

©Auriane Poillet

L’idée de WoodAlpine est née d’une rencontre entre Antoine Baron, fondateur de l’association d’insertion, et des jeunes en difficulté lors du confinement. Passionné de bricolage et détenteur d’un diplôme d’entrepreneuriat, le jeune homme a mixé ses centres d’intérêt et ses rencontres pour lancer WoodAlpine en juillet 2021 aux côtés de Gaëtan Baron.

Le concept est d’imaginer des objets en bois, simples à produire, pour les vendre aux entreprises et aux particuliers.

Objectif : un-e troisième salarié-e

Au moment de leur recherche d’emploi, Christian et Beauty n’avaient aucune compétence en menuiserie. Aujourd’hui, les deux salarié-es sont par exemple capables de produire une trentaine de planches à découper par jour.

«Au début, c’était difficile mais maintenant ça va mieux. La menuiserie me plaît parce que c’est un travail manuel et créatif», explique Christian. «L’objectif est d’avoir plus d’insertion et pour cela on a besoin de vendre plus. Si ça marche bien, on pourra ouvrir un troisième poste dès le mois de décembre», ajoute Antoine Baron.

En cette rentrée, WoodAlpine ouvre sa propre boutique en centre-ville. L’association a aussi lancé une campagne de dons sur la plateforme Helloasso afin de mettre toutes les chances de son côté pour embaucher une troisième personne en insertion.

informationRenseignements divers
courrielhttp://www.woodalpine.fr

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Devoirs de vacances

L’équipe anti-tag s’étoffe

La transition funéraire, nouvel enjeu environnemental ?