Nos interviews

Accueil >Découvertes >Nos interviews>Yann Mongaburu : « Une transition douce « 

Passage en Métropole

Yann Mongaburu : « Une transition douce « 

Yann Mongaburu est conseiller municipal grenoblois, et délégué à l’intercommunalité. Interview.

Inauguration de la ligne E

Comment abordez-vous ce changement délicat ?

Avec ce passage en Métropole, nous allons vivre une période de modifications importantes sur le plan institutionnel. Le 1er janvier 2015 est la première étape d’un chantier qui va durer tout le mandat.

Nous voulons organiser une transition douce, prendre le temps pour que les changements induits par les transferts de compétences se passent au mieux, pour les usagers comme pour le personnel.

Grenoble et ses habitants ne vont-ils pas se sentir dilués dans ce « gros machin » ?

Au contraire. Il s’agit de concevoir la décision publique dans un nouveau format, qui permette à chacun de faire son entrée dans le débat métropolitain. La municipalité souhaite associer tous ceux qui veulent construire de l’action publique. Je pense d’abord aux habitants, aux experts associatifs, aux acteurs économiques, aux syndicats.

Ce qui fera la métropole, c’est le conseil métropolitain, mais aussi les conseils municipaux et tous les habitants ! La Ville de Grenoble ne décidera pas seule mais en lien étroit avec toutes les communes, qui ont d’autres cultures, d’autres fonctionnements, d’autres réalités… Cette diversité est une richesse à préserver.

Rappelons aussi que la municipalité comme la majorité communautaire se sont engagées sur le droit d’interpellation citoyenne, pour lequel il faudra mettre en place des dispositifs adaptés.

Quels sont pour vous les enjeux de la future Métropole ?

Chacun constate un besoin de rapprocher les services publics des habitants et de raisonner en dehors des limites communales. Je pense notamment à la question de l’eau, des déplacements, de l’énergie, on pourrait même parler de l’urbanisme…

La question est de savoir comment on fait de cette Métropole grenobloise une métropole de proximité, de solidarité et de projet. Ce qui nous anime aujourd’hui, c’est de construire une politique à la fois plus efficace, plus lisible et plus cohérente.

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi