Tous nos dossiers

Accueil >Dossiers >Tous nos dossiers>Le bois, matière première locale et durable

Eco-quartier

Le bois, matière première locale et durable

Privilégier le bois au béton tant dans les constructions que dans la production d’énergie : c’est l’un des choix de Grenoble. « C’est un matériau qualitatif disponible en abondance, en atteste la progression des forêts en France et en Europe, renouvelable aisément », souligne Vincent Fristot, adjoint à l’urbanisme. Une filière qui se constitue progressivement sur l’agglomération avec le label Bois des Alpes constituant une démarche vertueuse et respectueuse de l’environnement. Exemples.

Ville-parc

L'écoquartier Flaubert touche du bois

Le secteur Flaubert opère depuis plusieurs années sa mue, cherchant à dessiner un nouvel équilibre entre les besoins des habitants, les activités économiques et les enjeux de la mobilité. Depuis son lancement en 2012, la ZAC a évolué en s’ouvrant davantage au concept urbain de ville-parc. Ici, la place du bois s’avère prépondérante dans les constructions.

Le nouvel Îlot Peugeot a été inauguré en janvier 2019 dans le quartier de l’Esplanade. ©Auriane Poillet

La maison Terra Nostra donne un avant-goût de l’ensemble architectural associant terre et bois tandis que le groupe scolaire Flaubert portera à lui seul plus de 1 000  m3 de bois, tout en bénéficiant des normes d’isolation et de ventilation à la pointe de la technologie.

©Actis

Ce bâtiment d’un étage dont la livraison est prévue en 2022 accueillera 16 classes, de quoi alléger les effectifs des écoles environnantes. L’écoquartier s’enrichira bientôt de plusieurs immeubles d’habitation dont l’infrastructure sera essentiellement composée de bois local.

Notamment le Haut Bois, qui regroupera 56 logements locatifs sociaux au sein de deux blocs de cinq et huit étages. Le bailleur Actis a marqué sa volonté d’en faire un bâtiment autonome en énergie, puisant sa chaleur l’hiver et sa fraîcheur l’été dans la nappe phréatique.

Etablissement scolaire

L’école Simone-Lagrange  : du bois de première classe

Elle fait la part belle au bois. La nouvelle école, située rue Mélinée-et-Missak-Manouchian, se veut un exemple préfigurant les établissements primaires grenoblois de demain.

©Thierry Chenu

Abritant quatorze classes, cinq maternelles et neuf élémentaires pour une capacité d’accueil de 408 élèves, le bâtiment inauguré il y a à peine un an, répond à des exigences environnementales fortes.

Pas moins de 250  m3 de bois massif certifié Bois des Alpes ont été utilisés pour leur capacité thermique isolante et pour l’embellissement de la structure. La production de chaleur et de rafraîchissement est assurée par une pompe à chaleur double flux.

Pensée comme un espace de vie, l’école dispose, entre autres, d’un jardin pédagogique sur un toit-terrasse de 170 m² ainsi que d’un centre de loisirs, un restaurant scolaire et des salles d’activités. Un modèle pour les années à venir.

Les commentaires (0)

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag
vous propose

Des quartiers à vivre pleinement

Être jeune à Grenoble

La participation citoyenne tisse sa toile