Découvertes

Accueil >Découvertes>Escapades printanières

Cultures

Escapades printanières

Avec le retour des beaux jours, les festivals aussi fleurissent à Grenoble ! Concerts aux ambiances voyageuses, rencontres autour du texte et de la parole, arts urbains à découvrir en direct… Autant d’invitations à butiner toutes les saveurs de la culture !

LES ARTS DU RECIT

C’est l’heure des contes !

Du 11 au 19 mai, cette 35e édition ouverte, audacieuse et vagabonde explore «tous les répertoires et toutes les formes, afin de montrer la modernité des arts de la parole et de séduire petites et grandes oreilles», note Stéphène Jourdain, directrice du festival.

©Arnaud Perrel

Dès l’inauguration au Musée dauphinois, on découvrira «d’autres façons d’écouter», avec des déambulations, des dispositifs sonores ludiques ou inédits, et même un récit rock’n’roll inspiré de Janis Joplin !

Durant tout le festival, beaucoup de rendez-vous s’adressent au jeune public, avec des propositions pour les tout-petits et des spectacles à voir en famille dans les bibliothèques grenobloises, à la Bobine, au Théâtre de Poche ou à l’Espace 600.
Histoires mises en musique, épopées, comptines, balades contées avec pique-nique, récits coquins mais aussi conférences, master-classes et scène amateur à l’Espace Midi-Minuit…

Plus de cinquante rendez-vous sont programmés à Grenoble et à travers le département.

informationRenseignements divers
Du 11 au 19 mai en Isère. - Tarifs et infos :
courrielhttp://www.artsdurecit.com

STREET ART FEST

Créations à ciel ouvert

Fresques, graffs, collages et autres créations urbaines agitent la ville du 27 mai au 26 juin.

Depuis huit ans, c’est le plus gros festival de street art en Europe mais pas question de s’arrêter en si bon chemin !

Cette année, la manifestation s’étend à trois nouvelles communes et continue d’afficher une programmation alléchante «qui met en lumière toutes les esthétiques dans un savant équilibre entre stars internationales, artistes en devenir et scène locale», précise Jérôme Catz, directeur du centre d’art Space Junk qui organise le festival.

Une quarantaine d’invité-es (Case Maclaim, Beau Stanton, Kos Dos, Madame, Snek, Petite Poissone…) réaliseront des fresques en direct dans les onze villes participantes, avec «beaucoup de propositions liées au green et à l’écologie pour répondre à une demande des copropriétés qui nous mettent leurs murs à disposition».

Ouverture sur l’univers du street art

Des visites entraîneront le public à la rencontre des 285 œuvres créées lors des précédentes éditions et plusieurs expos, notamment à l’Ancien Musée de Peinture, feront «découvrir le travail d‘atelier des artistes invités».

Space Junk accueillera une grande rétrospective sur L’Art engagé avec des pièces signées Ernest Pignon-Ernest, Goin, Dondi White, Shepard Fairey… Et des conférences, soirées musicales, initiations au graffiti «ouvriront différentes portes d’entrée sur l’univers du steet art et de ses techniques».

Dans la foulée, on retrouvera la 6e édition du Street Art Movie Fest du 27 au 29 mai au Jardin de Ville : trois soirées de projection gratuites pour se plonger dans l’univers fascinant de la création vidéo avec courts-métrages, time laps et autres gifs animés…

informationRenseignements divers
Du 27 mai au 26 juin. Gratuit.
courrielhttp://www.streetartfest.org

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Un évènement en roue libre

Concerts à ciel ouvert