Actus de la ville

Accueil >Actualités >Actus de la ville>Grebox à partager

Ce contenu fait partie du/des dossier(s): Budget participatif : portraits de projets

Budget participatif 2017

Grebox à partager

Et si on partageait nos objets dont on ne se sert plus ? C’est l’idée aujourd’hui concrétisée de Jocelyne, porteuse du projet Grebox au Budget participatif 2017.

Jocelyne a porté le projet Grebox au budget participatif 2017. ©Sylvain Frappat

En 2016, les Grenoblois-es avaient voté en faveur du projet d’installation de boîtes à livres dans la ville porté au Budget participatif. L’année d’après, Jocelyne a voulu aller plus loin en proposant l’installation de mobilier dédié au partage d’objets du quotidien : les Grebox.

Tout type d’objets peut être déposé dans des rangements prévus à cet effet : des vêtements, des chaussures, de la vaisselle, des produits d’hygiène, des livres, des jeux… La liste n’est pas exhaustive. Jocelyne explique :

Ça permet d’échanger des choses dont on ne se sert plus et que d’autres personnes près de chez nous peuvent avoir besoin. C’est aussi pour créer du lien dans le quartier.

Salons d’extérieur utiles

Le budget alloué a permis d’installer quatre structures, chacune gérée par un collectif d’habitant-es, à différents endroit de Grenoble. On les trouve dans les quartiers Île Verte, Chorier-Berriat, Capuche et Vigny-Musset.

Divers objets, comme des vêtements, des livres, des jeux ou des produits d’hygiène, peuvent être déposés dans les Grebox. ©Sylvain Frappat

« J’avais remarqué qu’autour des boîtes à livres, les gens demandaient à avoir un lieu où s’arrêter, discuter », indique la porteuse de projet. Elle ajoute :

A côté de chez moi, il y avait une zone de gratuité et je me suis dit qu’à Grenoble ce genre d’initiative devrait pouvoir s’intégrer dans un aménagement urbain. Les Grebox permettent de montrer qu’il est possible de créer des salons urbains intelligents.

Inaugurés mi-février au square Léon Blum, les Grebox ont été pensés par l’association grenobloise Hop Durable comme des salons d’extérieurs, fabriqués en bois local. Des bancs invitent les passants à s’installer et à échanger.

Jocelyne, férue du zéro déchet, termine : « J’ai dans l’idée de proposer ce concept ailleurs dans la Métropole. Ça ferait un ensemble ; ce serait bien d’avoir une unité. »

informationRenseignements divers
courrielhttps://www.gre-mag.fr/thematiques/budget-participatif-portraits-de-projets/

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Covid-19 : des tests rapides expérimentés à Grenoble

Projet Vénus : une vente aux enchères caritative

À livres ouverts