Actus de la ville

Accueil >Actualités >Actus de la ville>Pistes cyclables : un bilan en demi-teinte

Ce contenu fait partie du/des dossier(s): Budget participatif : portraits de projets

Budget participatif 2015

Pistes cyclables : un bilan en demi-teinte

En 2015, Antoine Begault s’est saisi d’un nouvel outil de démocratie participative tout juste mis en place à Grenoble : le budget participatif.

Rue Marx Dormoy. 

©Alain Fischer

Le porteur de projet propose d’améliorer la sécurité et le confort des cyclistes dans la ville à travers plusieurs démarches : une sécurisation et un ajout des pistes cyclables ainsi qu’une création de “stations-service” à vélo.

Marquages au sol

Après avoir été sélectionné par les citoyens à la ruche aux projets, “on s’est rendus compte, lors des rendez-vous avec la Ville et la Métropole, que beaucoup de choses concordaient avec les projets déjà existants de la Métro”, raconte le cycliste quotidien. Le projet s’est restreint à des marquages au sol en contre-sens cyclable dans les rues Marx Dormoy, Très-Cloître et le boulevard de l’Esplanade.

Antoine Begault, établit un bilan en demi-teinte :

Au final, on est assez loin de l’idée d’origine. Je pense que ce type de projet n’est pas adapté pour les budgets participatifs, car il est trop parallèle avec la politique de la Métro. C’est dommage parce que j’aime beaucoup le budget participatif : j’y participe tous les ans, ne serait-ce que pour aller voter.

informationRenseignements divers
courrielhttps://www.grenoble.fr/552-budget-participatif.htm
courrielhttps://www.gre-mag.fr/thematiques/budget-participatif-portraits-de-projets/

Les commentaires (0)

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag
vous propose

La pédagogie par le végétal

Un square plus accessible

« Les pigeons laissent rarement indifférents »