Sports

Accueil >Découvertes >Sports>Tremplin Handisport, un élan vers l’insertion

Sport et Handicap

Tremplin Handisport, un élan vers l’insertion

Mercredi 30 mars 2022, le Ring Grenoblois a accueilli une dizaine de jeunes de l’association Tremplin Handisport pour une séance de découverte de la boxe en compagnie de ses jeunes licencié-es.

©Sylvain Frappat

Des sourires, de la sueur et surtout beaucoup d’énergie. Pendant près de deux heures, une vingtaine d’enfants s’en est donnée à cœur joie en s’initiant à la pratique de la boxe. Parmi eux une moitié de licencié-es du Ring Grenoblois, habitué-es du lieu et des gants, et une moitié de jeunes en situation de handicap, membre de l’association Tremplin Handisport.

Les bienfaits de l’opération pour ces derniers sont multiples, comme nous l’a expliqué Théo Tagand, en charge de la communication de l’association et alternant au Comité Départemental Handisport de l’Isère :

Notre priorité est de montrer aux enfants mais aussi à leur famille, que le sport est accessible aux personnes en situation de handicap. Via la découverte de différentes disciplines, on leur permet ensuite de bénéficier des vertus de la pratique sportive, qu’elles soient physiques ou sociales.

«Dépasser les discriminations, lutter contre les stigmatisations»

Présent pour assister à la séance et discuter avec les familles et l’association, Luis Beltran-Lopez, Conseiller municipal délégué à l’Accessibilité et au Handicap, a apprécié les bénéfices engendrés par la mixité de cet entraînement en terme de «regard» sur l’autre et d’inclusion.

«Tous ces enfants ont appris à boxer ensemble aujourd’hui, à partager des valeurs. Le sport a cette capacité à réunir dans la convivialité et l’apprentissage. Cela permet de dépasser les discriminations, de lutter contre les stigmatisations.»

«On voit des amitiés qui naissent»

Un constat partagé par Théo Tagand. «Ce n’est pas le but premier de notre démarche mais cette mixité permet de créer de l’émulation et on voit des amitiés qui naissent. Les retours des enfants comme ceux des parents sont très positifs. Ils sont épanouis dans ce cycle de boxe.»

Côté Ring Grenoblois, club à l’initiative de nombreuses avancées dans la pratique de la boxe handisport, y compris au niveau national, on ne voit bien sûr que du positif dans ces échanges. Patrick Mallaizée relève avec satisfaction :

Théo parle d’émulation mais c’est quelque chose qui marche dans les deux sens. Nos jeunes boxeurs voient les efforts fournis par leurs nouveaux camarades, c’est inspirant pour eux.

L’entraîneur du Ring Grenoblois explique d’ailleurs que si les séances proposées lors de ce cycle avec Tremplin Handisport sont nécessairement en partie adaptées, elles ne le sont pas tant que ça. «On leur fait faire les exercices, les déplacements, qu’on fait découvrir à n’importe quel nouveau pratiquant. On leur fait simplement découvrir la boxe.»

Et les enfants en redemandent ! Ce mercredi 30 mars, tou-tes ont pu par ailleurs monter sur le ring pour la première fois. Du plaisir, des sourires et des souvenirs… en attendant les prochains procurés par la pratique sportive. L’objectif de l’association est d’accompagner ces enfants vers des clubs.

«On veut être un vecteur vers la pratique d’un sport de la manière la plus autonome possible», confirme Théo Tagand. Un «Tremplin» qui porte bien son nom…

informationRenseignements divers
courrielhttps://www.isere-handisport.org
courrielhttps://www.ringgrenoblois.fr/

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Mouvements de printemps

Grenoble, capitale mondiale du monocycle

Le GUC, centenaire fringant