Portraits

Accueil >Découvertes >Portraits>Chrystel Lamarque : «Garantir la continuité du service»

témoignage

Chrystel Lamarque : «Garantir la continuité du service»

Chrystel Lamarque est responsable de la Cuisine centrale depuis le 1er mars 2020.

©Jean-Sébastien Faure

La Cuisine centrale produit plus de 10 000 repas par jour: 9000 pour les scolaires, 400 pour les crèches et 750 pour les seniors. Elle regroupe 55 agents pour la réception des produits, la confection des repas, la livraison et le volet administratif.

«Mon rôle est de piloter ce gros paquebot tout en garantissant le respect des procédures et des normes d’hygiène», explique Chrystel Lamarque.

En mars, le confinement a entraîné l’arrêt brutal des repas scolaires. Elle raconte :

On est tombé à 1200 repas par jour et on avait beaucoup de marchandises à écouler sur un temps très court. Il a fallu être réactif pour limiter les pertes au maximum: on a changé les menus et trouvé des associations pour qu’elles récupèrent les produits périssables.

La baisse d’activité a entraîné une diminution des effectifs et donc une totale réorganisation.

Protocoles renforcés

«On a demandé aux agents d’être plus polyvalents pour fonctionner en mode restreint, tout en appliquant des protocoles sanitaires renforcés. Ils se sont montrés très volontaires et ont fait preuve d’un grand sens du service public.»

Grâce à cela, le site n’a jamais arrêté de fonctionner. «C’est important quand on s’adresse à un public vulnérable comme les personnes âgées!

Depuis fin mai, la Cuisine Centrale a peu à peu repris son rythme normal.

Aujourd’hui, on fonctionne à plein régime alors que plusieurs agents sont en arrêt à cause de l’épidémie, si bien qu’on continue à s’adapter, à réorganiser les équipes…pour garantir la continuité du service.

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Cap vert