Découvertes

Accueil >Découvertes>La Fête du court métrage s’invite chez vous !

Ce contenu fait partie du/des dossier(s): #RestezChezVous : Grenoble confinée

Covid-19

La Fête du court métrage s’invite chez vous !

Du 25 au 31 mars, c’est La Fête du court métrage : un évènement national annuel, soutenu par le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC). En ces temps de confinement, la Fête est maintenue… à la maison ! Jusqu’au 31 mars, il est possible de visionner, de chez soi, une sélection spéciale de films courts, gratuitement.

© Faites du court, Fête des films

Portée par l’association « Faites des Courts, Fête des Films », l’objectif de cette manifestation est de « célébrer le format court métrage et de mettre en avant l’excellence et la diversité et du cinéma de demain ».

Cette 4ème édition active le mode « confiné » et se renomme « La Fête du court métrage… à la maison ! ». Fictions, animations, documentaires, cinéma expérimental… un choix de films courts vous est proposé toute cette semaine, accessible pour toutes et tous, depuis votre domicile.

Samuel Prat, coordinateur de la Fête du court métrage, précise :

Nos équipes se sont adaptées au confinement, pour livrer à chaque foyer un lecteur sécurisé avec un contenu de films courts regardable hors ligne, pendant une semaine, à volonté. Nous livrons également un programme et des fiches pédagogiques pour les programmes jeunesse.

En ce vendredi 27 mars au matin, 53 000 inscriptions sont recensées.
Le public scolaire est aussi le bienvenu, avec des parcours adaptés aux tranches d’âge allant de la petite section jusqu’à la terminale.

« Tout évènement culturel se doit d’avoir un objectif pédagogique, pour les enfants, mais aussi pour les adultes, car nous avons toujours à apprendre », explique Samuel Prat.
L’Éducation Nationale est en effet complice de cette Fête, avec la mise à disposition de la plateforme Eduscol, et un relais fait auprès de nombreux professeurs d’écoles.

Habituellement, des projections sont organisées dans près de 4000 lieux différents partout en France (cinémas, médiathèques, lieux culturels, centres pénitenciers, EHPAD, écoles, etc.), pour « que les personnes issues de ce milieu se rencontrent, que le court métrage soit le plus visible, que les gens y prennent goût et se déplacent pendant les festivals ».

Samuel Prat rajoute :

Notre force, c’est de s’appuyer sur les ambassadeurs qui vont organiser des projections. En France, il y a des territoires qui assurent ce maillage toute l’année. Grenoble a été une de nos villes ambassadrices en 2019, avec l’atelier Canopé. Je pense aussi à la Cinémathèque et le festival du films court en plein air qui marche bien.

informationRenseignements divers
Pour vous inscrire, remplissez ce formulaire :
courrielhttps://bit.ly/38W257v
Recevez ensuite votre identifiant et mot de passe personnels pour télécharger un lecteur sécurisé.

courrielhttp://www.lafeteducourt.com

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Sommets haut perchés

Musiques partagées

En avant la musique !