Découvertes

Accueil >Découvertes>Le cinéma d’Ojo Loco s’invite dans votre salon

Ce contenu fait partie du/des dossier(s): #RestezChezVous : Grenoble confinée

Covid-19

Le cinéma d’Ojo Loco s’invite dans votre salon

Face aux consignes de confinement émises par le Gouvernement, Ojo Loco a dû changer son fusil d’épaule. Le festival de cinéma ibérique et latino-américain, qui devait avoir lieu du 31 mars au 12 avril 2020 dans les cinémas, propose une partie de sa programmation en ligne. A dévorer des yeux, à la maison !

©Ojo Loco

Avec un film d’ouverture et un film de clôture, des compétitions et un prix du public, cette 8ème édition d’Ojo Loco a bien des airs de festival. Même si les spectateurs ne sont pas confortablement installés aux cinémas Le Mèlies ou Juliet Berto mais plutôt bien au chaud dans leur canapé.

Clin d’œil au confinement

Soixante films, documentaires et fictions, devaient être à l’affiche en ce début de printemps. Finalement, une plateforme en ligne est accessible aux festivaliers et festivalières pendant toute la durée de l’événement. De nouveaux horizons sont à découvrir à travers une dizaine de films coup de cœur sur le principe simple d’un jour, un film.

Les longs-métrages d’ouverture et de clôture sont accessibles gratuitement pendant 24 heures. Et c’est avec Mirante, un film du réalisateur brésilien John Rodrigo, que le festival ouvre ses portes virtuelles dès le 31 mars. «Un clin d’oeil» au confinement, puisque ce long métrage a été tourné «depuis les fenêtres d’un appartement du centre-ville de Porto Alegre».

Quatre films documentaires et quatre films de fictions sont également présentés, réservés aux festivaliers et festivalières. Ces contenus sont accompagnés de présentations des réalisateurs et réalisatrices, d’interviews et de divers articles tout au long du festival.

#OjoloCOVIDeo

Les spectateurs-internautes sont invités à partager leurs impressions avec le hashtag #OjoloCOVIDeo pour faire vivre d’avantage l’événement sur les réseaux sociaux. Dans un communiqué, Ojo Loco assure :

Cela nous permettra de partager ce festival ensemble, à distance, de garder le lien en quelque sorte.

Aussi, l’organisation du festival espère pouvoir reporter certaines programmations à plus tard, comme des films en compétition et le cycle dédié au cinéaste Fernando Birri. Dans tous les cas, il va bien falloir rester connectés pour voyager vers les pays ibériques et latino-américains pendant la durée du confinement !

informationRenseignements divers
En ligne du 31 mars au 12 avril 2020 - Pass festival (10 films) : 8€ - Pass documentaire (4 films) : 5€ - Pass Fiction (4 films) : 5€.
courrielhttps://www.ojoloco-grenoble.com/#!

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Témoignage : « Certaines situations sont compliquées. J’ai voulu réagir. »

Le FCG joue le jeu de l’eSport

Persévérance et harmonie