Découvertes

Accueil >Découvertes>« Arts du Récit » : rendez-vous pour un conte

Ce contenu fait partie du/des dossier(s): #RestezChezVous : Grenoble confinée

Covid-19

« Arts du Récit » : rendez-vous pour un conte

« Allo conteur », c’est le nom de l’aventure collective que nous propose de vivre le Centre des Arts du récit en Isère, depuis le 23 avril, et jusqu’au 10 mai prochain.
Le principe : des séances d’écoute en direct avec des conteuses et conteurs, pour s’évader, même en confinement.

© Hervé Frumy

La 33ème édition du Festival des Arts du Récit aurait dû avoir lieu du 9 au 23 mai : une manifestation rayonnant dans tout le département de l’Isère, faisant honneur aux conteur-ses et musicien-nes, venu-es donner vie à des histoires contemporaines d’ici et d’ailleurs.

En dehors de cet événement phare, l’association œuvre toute l’année pour diffuser l’univers du conte dans diverses structures : écoles, bibliothèques, centres sociaux, MJC, etc.

En confinement, son équipe souhaite continuer « de faire vivre la littérature orale, les contes, mythes et récits, sur ses réseaux sociaux, son site Internet et à la demande. »

« Donner toute sa place à l’oralité »

Dans ce contexte, l’événement « Allo conteur » est une invitation à « retrouver la parole, le lien et à l’unisson s’écouter, entendre des histoires et en raconter ».
Chaque jour, plusieurs contes sont proposés à la lecture en direct, allant de 3 à 30 minutes, et même une heure. Les conteuses et conteurs participants travaillent régulièrement avec le Centre des Arts du Récit,  et viennent de toute la France, mais aussi de Belgique.

Certain-es d’entre eux proposent une adaptation de leur spectacle prévu initialement pendant le festival, « par ce lien inédit du direct par téléphone, ou par visio- conférence (via Zoom) ».

À titre d’exemple, la conteuse Catherine Pierloz propose « Le Tarot Conte », lors duquel elle tire 3 cartes en direct, pour 3 contes… D’autres histoires sont à suivre en plusieurs épisodes…

Bertrand, chargé de communication au Centre des Arts du Récit, constate :

Cela crée des moments complètement à part… Chacun est chez soi, dans son intimité, et c’est à la fois assez magique que 25 personnes soient ensemble pour une écoute commune, au téléphone. C’est une période pour inventer autre chose, la plupart des conteurs n’avaient jamais fait ça et adaptent leur spectacle. Il était important pour nous de garder un lien, par l’oralité, pendant le confinement.

 

Pour profiter d’une histoire contée, consultez le programme complet sur le site dédié du festival des Arts du Récit et inscrivez-vous pour le(s) conte(s) souhaité(s) directement sur le site : www.festival.artsdurecit.com/allo-conteur

Pour l’heure, de nombreuses dates affichent déjà complet !

informationRenseignements divers
courrielhttp://www.artsdurecit.com/

Vos commentaires

Commentaire de Ophélia BLONDLOT le 29 avril 2020 à 9 h 57 min

Ah, bel article. Content de voir que cet art, (car c’en est un !), existe toujours et encore. Conter, c’est transmettre un savoir, une richesse historique. C’est faire perdurer une ou plusieurs cultures. D’ailleurs, et pour ceux que ça intéresse, il y a un nouveau portail uniquement dédié aux contes, mythes et légendes du monde. Il s’agit de https://legendica.com . des auteurs y ajoutent chaque jour des récits, anciens ou contemporains. A bientôt !

Lire la suite >

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Iris Arnulf : « Le principal message est U = U »

Patchwork sur mesure

Alina Palcau ne perd pas le nord