Portraits

Accueil >Découvertes >Portraits>Mutineries chorégraphiques

Jackie Simoncelli

Mutineries chorégraphiques

Depuis quarante ans, Jackie transmet aux jeunes sa passion de la danse avec un enthousiasme qui ne s’est jamais démenti !

©Sylvain Frappat

Arrivée à Grenoble en 1981, cette Aixoise y trouve «un foisonnement créatif qui m’a fait me sentir chez moi». Sollicitée peu après pour animer un projet de danse dans une école de La Villeneuve, la rencontre avec ces enfants va changer sa vie et elle décide de se consacrer «à pratiquer autrement, avec un public qui n’aurait jamais poussé les portes d’une école de danse».

C’est avec la création des Mutins qu’elle poursuit l’aventure. Une compagnie dédiée aux 12-20 ans où «l’esprit reste le même : travailler sur la mixité, le disparate, créer ensemble et se dépasser».

La compagnie se produit régulièrement au Pacifique mais aussi ailleurs… «Crise sanitaire oblige, on a expérimenté les spectacles en extérieur, notamment à Fort Barraux. On continue depuis à investir des lieux atypiques. Cette saison, nous fêterons nos trente ans avec une pièce multifrontale, conçue pour se déployer dans un espace ouvert et inattendu.»

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

365 jours en images

L’été américain de Pauline Berté

Écrivain au long cours