Sports

Accueil >Découvertes >Sports>L’été américain de Pauline Berté

Frisbee

L’été américain de Pauline Berté

La joueuse du club d’Ultimate Frisbee des Monkeys de Grenoble a enchaîné cet été les World Games avec l’équipe de France et le championnat du monde des clubs aux Etats-Unis. Sans titre dans ses valises, mais avec des souvenirs plein la tête.

©Auriane Poillet

Si la passion est chronophage, elle a aussi ses bons côtés. Après avoir découvert la discipline en 2016, Pauline Berté consacre du temps, beaucoup de temps, à la pratique de l’Ultimate.

«Du lundi au vendredi c’est cinq entraînements par semaine plus des compétitions quasiment tous les week-end entre mars et juillet. Autant dire qu’on n’est pas souvent chez nous pendant cette période-là.» Cet été aussi la Grenobloise a passé quelques semaines loin de son nid douillet.

J’ai participé aux World Games sous le maillot de l’équipe de France à Birmingham, en Alabama, puis fin juillet aux championnats du monde des clubs à Cincinnati, en Ohio.

Pauline a profité de son séjour outre-Atlantique pour un repos bien mérité. Les souvenirs sportifs sont eux aussi gravés.

«L’équipe de France motive mon côté compétitrice. Mais le ressenti avec les copains a été décuplé sur la compétition des clubs. J’ai beaucoup plus d’amour pour notre équipe grenobloise des Monkeys, qu’on a hissée parmi les 48 meilleures équipes du monde.»

Des Monkeys qui ont dignement représenté Grenoble lors de ce «mondial des clubs» et que vous pouvez retrouver toute l’année sur les stades et gymnases de la Ville.

informationRenseignements divers
courrielhttps://www.ultimate-grenoble.com/

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Les Jarrets d’Acier, cent ans bien galbés

La montagne en partage

La vie en rose