Portraits

Accueil >Découvertes >Portraits>Parrainages solidaires

Marie-France, François Glesser et Aboubaker Boukili

Parrainages solidaires

Marie-France et François Glesser sont retraités. L’une était professeure au Conservatoire, l’autre enseignait la menuiserie. Ensemble, ils ont eu quatre fils aux Antilles. À travers la plateforme Volontaires Solidaires mise en place par la Ville de Grenoble, le couple a vu l’opportunité d’apporter leur aide et leur soutien à des étudiant-es en difficulté.

©Auriane Poillet

«Ça me paraissait une suite logique d’aider d’autres jeunes», explique naturellement Marie-France. Très rapidement, les Grenoblois ont rencontré Aboubaker Boukili, un jeune homme de 23 ans d’origine marocaine arrivé en France il y a un an, en pleine pandémie, pour suivre une licence 3 en Droit.

«Les conditions du confinement étaient dures et j’avais du mal à faire de nouvelles connaissances, raconte l’étudiant. Je me suis inscrit sur le site par curiosité.»

Ensemble, ils ont visité des endroits insolites de Grenoble, l’éditeur Glénat ou encore la Chartreuse. «J’ai été impressionné par la vue sur Grenoble, poursuit-il. Ça apaise et ça rafraîchit les idées !»

François ajoute : «La prochaine fois, on ira dans le Vercors.» Bien que nos belles montagnes lui plaisent, Aboubaker pense changer de ville pour son Master. «J’ai grandi dans une ville côtière et j’avoue que la mer me manque beaucoup.»

informationRenseignements divers
Plus d’infos sur Volontaires Solidaires :
courrielhttp://www.grenoble.fr/1700

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Du pain sur la planche

Champion du soleil levant

Les Trois frères