Actus de la ville

Accueil >Actualités >Actus de la ville>Pour une culture commune

International

Pour une culture commune

La Ville va initier dès le 30 avril des ateliers de la coopération internationale, ouverts à toutes les associations qui portent un projet ouvert sur le monde.

321854_Drapeaux

Coopération, co-construction : pour Bernard Macret, adjoint aux solidarités internationales, les maîtres mots sont là. Il faut s’appuyer sur les associations, les communautés présentes à Grenoble, les quartiers et le formidable potentiel de la jeunesse pour définir ou redéfinir une politique internationale.

«  Dans ces ateliers de la coopération, il y a l’idée de décloisonner, que chacun se rencontre, échange, partage, essaye de définir des orientations communes. Notre cadre : travailler ici et là-bas sur les valeurs d’égalité, l’accès aux droits sociaux – des femmes en particulier, la démocratie, la culture de la paix, l’économie solidaire et le développement durable. »

Une ville n’a pas de compétence obligatoire en matière internationale. Comme de nombreuses collectivités françaises, Grenoble a développé de nombreux jumelages et coopérations avec des cités du monde entier. Et dans les faits, près de 250 projets très concrets sont menés chaque année, dans les 350 structures et associations avec lesquelles travaille la Maison de l’international.

 

Les jumelages en question
Revers de ce foisonnement : l’absence de cadre stratégique ou d’orientation claire. La Ville a donc réalisé en interne un état des lieux très complet de chaque jumelage ou coopération, passé au tamis de critères identiques, sur une année de référence, 2013.

« C’est un outil à la décision » précise Marina Girod de l’Ain, adjointe à l’évaluation et à la prospective. « Nous questionnons l’histoire de jumelages qui ont parfois cinquante ans, et nous devons nous interroger sur l’intérêt des deux parties à coopérer. Ce travail n’est pas finalisé : il va être présenté aux associations lors des ateliers de la coopération, pour analyse et suite à donner. »

Mieux se connaître, mieux comprendre l’action internationale, partager des valeurs, imaginer et construire des actions qui ont du sens, telles sont quelques-unes des ambitions des ateliers de la coopération, qui doivent désormais se réunir tous les 6 mois, pour toute la durée du mandat.

informationRenseignements divers
téléphone Maison de l’International : 1, rue Hector Berlioz - 04 76 00 76 89

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Les chantiers participatifs reprennent du service

Les crèches se ré-organisent

Mission locale : 50 jeunes équipés en matériel informatique