Actus des quartiers

Accueil >Actualités >Actus des quartiers>Les Genêts vont refleurir

la villeneuve

Les Genêts vont refleurir

Les 193 élèves de l’école des Genêts, soit 12 classes, participent à un vaste projet de réflexion autour de leur établissement.

© Ingrid Saumur / Agnes Perroux / Ève Feugier

Ce projet fait suite à un premier travail mené dans les écoles de La Villeneuve et au collège Lucie Aubrac-Géants avec le CAUE de l’Isère en 2018 et 2019.

Accompagné-es par Agnès Perroux, plasticienne, et Ingrid Saumur, paysagiste, les jeunes élèves sont engagés dans un travail pédagogique qui devrait aboutir à l’amélioration de leur espace de vie et de ses abords avec une nouvelle signalétique et le réaménagement de la cour et des espaces d’accueil.

Le projet vit tout au long de l’année au sein de l’école. Une salle entière lui est dédiée, encourageant les échanges entre les différentes classes et avec les parents.

Reconquête de l’école

«Il s’agit d’un projet de reconquête de l’école et de son identité, explique Ève Feugier, conseillère pédagogique et artistique de l’Éducation nationale. Au-delà du projet artistique, c’est aussi un prétexte pour travailler sur un projet commun et sur la représentation de l’espace quotidien des élèves en trois phases : exploration, conception et fabrication. Les élèves ont observé et repéré des sons, des couleurs qu’ils ont représentés sur une carte sensible de leur environnement. Il en est ressorti beaucoup d’images et beaucoup de mots, édités sur des cartes postales et sur des pochoirs. Ils feront l’objet de collages sur les piliers devant l’école. »

Cet « atelier permanent » s’inscrit dans une réflexion plus large sur la qualité des espaces publics à Grenoble, dans le cadre des projets Politique de la Ville. Il donnera lieu à une exposition photographique du 25 au 28 mai à l’école des Genêts.

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Les pieds nus dans le sable

Un jardin partagé inclusif

Les « Bestiaux » ont poussé leur cri au Théâtre de Grenoble