Sports

Accueil >Découvertes >Sports>Supporters grenoblois solidaires

Ce contenu fait partie du/des dossier(s): #RestezChezVous : Grenoble confinée

Covid-19

Supporters grenoblois solidaires

Plusieurs groupes de supporters du Grenoble Foot 38 se sont associés en cette fin de semaine pour lancer une cagnotte. Destinée à soutenir le personnel hospitalier du CHU de Grenoble, elle enregistre déjà plus de 6000 € de dons en moins de 24 heures. Ils s’organisent également pour apporter une aide plus directe, en proposant de faire des courses pour les personnes qui en auraient besoin. En cette période d’arrêt des matchs, le chœur grenoblois continue à faire entendre sa voix.

©Frédéric Sougey

La «tribune ouest» grenobloise, comme il est de coutume de la nommer, a fait depuis longtemps de la solidarité une de ses valeurs cardinales. Il y a seulement quelques semaines, une collecte alimentaire et financière était ainsi organisée à destination de la banque alimentaire et du samu social.

«Diables Bleus 07», «GFC 1892» et «Red Kaos 94». Les trois groupes de supporters du GF38, n’ont pas hésité longtemps à initier une action, même si leurs chants ne peuvent plus résonner au Stade des Alpes pour le moment.

Axer sur l’humain

«C’est la première fois dans l’histoire de notre groupe que nous n’arrivons pas à nous voir pendant plusieurs jours», ont expliqué Francky, Quentin et Vincent, qui font tous les trois partie de la petite équipe qui gère la mise en place de la cagnotte.

Tout en respectant les consignes de confinement et donc en restant chez nous, on a rapidement réfléchi à ce que l’on pourrait mettre en place pour aider notre ville.

Quentin étant lui-même infirmier, il a rapidement été décidé que les bénéficiaires de la cagnotte serait le personnel hospitalier du CHU de Grenoble.

«Nous ne sommes pas là pour pourvoir au besoin en masques ou en matériel. Tout ce qui concerne l’aide à la «structure» n’est pas de notre ressort.

On a vraiment voulu axer ça sur l’humain : voir comment à notre échelle on peut adoucir le quotidien de toutes ces femmes et ces hommes qui sont en première ligne face à la pandémie.

L’argent récolté leur sera versé directement et servira à améliorer leur confort au travail. Selon le montant de l’argent récolté, pourquoi ne pas acheter du mobilier pour leur salle de pause par exemple ? On sait que l’hôpital leur a acheté des machines à café. L’argent pourrait aussi servir à acheter du café en grains.»

S’inscrire dans la durée

L’opération n’est pas menée dans «l’urgence». Le temps de la réflexion va se poursuivre encore un peu, alors que plusieurs services du CHU ont déjà été sondés pour connaître davantage les besoins quotidiens du personnel.

«La cagnotte va rester en place au moins jusqu’à la fin du confinement puisque de toute façon on ne pourra rien leur remettre avant. En ce qui concerne l’immédiat, il y a déjà des restaurants, des boulangeries qui mettent en place de belles opérations.»

Cela nous permet à nous de nous inscrire un peu plus dans la durée. On n’oublie pas que si le personnel hospitalier est aujourd’hui au cœur de l’actualité, son combat et ses conditions de travail plus que difficiles existent depuis beaucoup plus longtemps et ne s’arrêteront pas une fois l’épidémie enrayée.

L’initiative des supporters a aussi entraîné dans son sillage toute la famille du GF38. Le club a déjà relayé l’opération et devrait participer plus directement au cours des prochains jours. En attendant, les joueurs du groupe professionnel ont déjà alimenté la cagnotte à titre personnel.

Une collecte alimentaire et financière était organisée à destination de la banque alimentaire et du samu social il y a quelques semaines. ©Frédéric Sougey

Être présents « physiquement »

«On ne s’attendait pas à récolter autant (un peu plus de 6 000 € le vendredi midi pour une opération lancée le jeudi soir, ndlr) et cela ne fait même pas 24 heures que l’on a médiatisé l’opération. C’est vraiment énorme.»

Les supporters grenoblois travaillent également à la mise en place d’une action plus immédiate. Le trio nous explique :

«Nous souhaitions également être présents «physiquement», en tant que personne, tout en respectant les consignes fixées.

On a vu que le gouvernement avait précisé que l’on pouvait par exemple faire des courses pour celles et ceux qui ne pouvaient pas se déplacer. On s’est dit qu’on pouvait mettre en place cette aide aussi bien pour le personnel hospitalier (si ça peut le décharger un peu) que pour des personnes plus vulnérables.

On a donc mis en place une adresse mail où nous joindre (soutienaupersonnelhospitalier@gmail.com). On mettra en relation les gens qui ont besoin d’aide avec ceux de notre groupe prêts à filer un coup de main. On est déjà une cinquantaine de notre côté à pouvoir aider.»

informationRenseignements divers
Le lien de la cagnotte :
courrielhttps://www.paypal.com/pools/c/8nw7NLleOS
L'adresse mail pour l'aide aux courses :
courriel soutienaupersonnelhospitalier@gmail.com

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi