Découvertes

Accueil >Découvertes>Portrait dansé

flash-back

Portrait dansé

Avec J’ai pas toujours dansé comme ça, le chorégraphe Bouba Landrille Tchouda revient sur son parcours dans une proposition intimiste à découvrir au Théâtre de Poche.

©Fabrice Hernandez

En plus de vingt ans de carrière, Bouba a développé une écriture chorégraphique riche et singulière qui lui vaut aujourd’hui une reconnaissance internationale.

J’ai eu envie de m’interroger sur mon parcours. Je viens de loin à tous les sens du terme et personne n’aurait parié sur cette trajectoire.

Arrivé du Cameroun à sept ans, Bouba grandit à la Villeneuve et découvre le hip-hop puis la danse contemporaine.

« J’ai eu la chance d’être happé par cette passion qui m’a permis de belles rencontres : la découverte du travail d’Alain Platel au Cargo, des collaborations avec Jean-Claude Gallotta, Colette Priou… qui m’ont aiguillé vers ce que je fais et ce que je suis aujourd’hui. »

Apprivoiser l’autre

Pour convoquer ces souvenirs, il a choisi une forme simple, sans fioriture. « C’est une sorte de conversation intime. Parfois je danse, parfois je parle, d’où le choix de lieux qui offrent une vraie proximité avec le public. »

Et c’est avec la complicité du metteur en scène Nasser Djemaï que s’est construit le projet. « Ce portrait dansé touche à des questions sensibles chez lui : le voyage, comment nos origines dialoguent avec d’autres territoires, d’autres cultures… et comment on apprivoise l’autre. »

informationRenseignements divers
Au Théâtre de Poche le 20  janvier à 20h30 et le 30  janvier à 19h30. Tarifs : 8-10 €.
courrielhttp://www.theatre-grenoble.fr
téléphone 04 76 44 03 44

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Résistantes d’hier et d’aujourd’hui

Un été culturel à Grenoble

Jamais à court d’idées !