Sports

Accueil >Découvertes >Sports>Teqball : le foot passe à table !

pratique nouvelle

Teqball : le foot passe à table !

La Ville a investi dans plusieurs tables de teqball au cours des derniers mois. Une discipline qui rencontre déjà un franc succès, notamment auprès des jeunes. Présentation d’une activité bondissante.

©Alain Fischer

Le service Sport et Quartiers organisait en décembre, à la Halle Clémenceau, le tout premier tournoi de Teqball de Grenoble, en présence de joueurs et joueuses de tous les clubs de la Ville, professionnels du GF38 compris.

L’objectif était d’offrir de la visibilité à cette nouvelle activité, mise en place à l’occasion de la coupe du monde féminine de football, et qui se développe depuis dans la capitale du Dauphiné.

Savant mélange entre le tennis ballon et le tennis de table, le Teqball se pratique en 1 contre 1, 2 contre 2 ou 3 contre 3 sur une table incurvée. Avec une balle semblable à un ballon de football que l’on peut se renvoyer grâce à toutes les parties du corps, à l’exception des mains.

Trois gymnases et les parcs

Aujourd’hui, le service Sport et Quartiers dispose de six tables pliantes et amovibles qui se baladent entre trois gymnases : des Saules, Léon-Jouhaux et de la Houille Blanche, qui ont intégré les activités proposées gratuitement aux jeunes des quartiers grenoblois.

Le succès rencontré est tel que des réflexions sont engagées pour qu’à l’avenir des tables fixes puissent remplacer une partie des anciennes tables de ping-pong en béton dans les parcs publics de la Ville.

Si vous souhaitez vous essayer à la discipline, vous pouvez contacter les services sport ou Sport et Quartiers.

informationRenseignements divers
courrielhttp://www.grenoble.fr/1331-sportetquartiers.htm

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Supporters grenoblois solidaires

Hyacinthe Deleplace : un nouveau tour de piste

La famille Collet, totalement « perchée »