Découvertes

Accueil >Découvertes>Témoignage : « Ils savent qu’on est là. Le but est d’être solidaire. »

Ce contenu fait partie du/des dossier(s): #RestezChezVous : Grenoble confinée

Covid-19

Témoignage : « Ils savent qu’on est là. Le but est d’être solidaire. »

Mickaël Arias a 35 ans. Il est co-gérant de la Pizzeria du Campus à Saint-Martin-d’Hères, avec son père Philippe Arias, depuis 2006. Pendant le confinement, les deux associés assurent les livraisons à emporter et à domicile. Chaque jour, pour le moment, ils offrent une pizza par personne aux professionnels du milieu médical, pour les aider, à leur échelle.
Entretien téléphonique avec Mickaël Arias.

Mickaël Arias et ses deux pizzaïolos – Pizzeria du Campus © Mickaël Arias

Les Grenoblois-es sont confiné-es à leur domicile depuis maintenant 7 jours. Comment le vivez-vous ?
Pas très bien. Samedi soir, lorsque nous avons appris la fermeture des établissements pour minuit, la pizzeria était pleine. Dimanche matin, tout le monde était au chômage technique. Puis, les mesures ont été renforcées lundi. Je me suis renseigné sur la possibilité de continuer les ventes à emporter et la livraison, c’est encore possible. Deux pizzaïolos continuent de travailler avec moi, et je les remercierai plus tard, car ce n’est pas évident.

 

Comment participez-vous à l’effort solidaire, dans cette période marquée par la lutte contre la propagation du virus Covid-19 ?
Mardi après-midi, alors que je jouais avec mes enfants, je me suis demandé comment apporter du soutien au personnel soignant. Ce que nous savons faire, c’est des pizzas… J’ai eu l’idée de leur proposer une offre, en leur faisant bénéficier d’une pizza gratuite, sur présentation d’un justificatif professionnel. Mon père, avec qui je suis associé, a tout de suite été d’accord. On était même prêts à travailler que pour le personnel.
L’objectif ce n’était pas tellement de les nourrir à l’hôpital, mais le soir quand ils ont fini leur boulot. Ils savent qu’on est là. Le but est d’être solidaire. J’ai donc lancé l’offre mardi après-midi. Le soir, nous avons offert deux ou trois pizzas. Puis, après une publication sur Facebook largement partagée, vendredi dernier, nous avons offert 63 pizzas sur la journée et la soirée.

 

Une photo envoyée par le personnel soignant à la Pizzeria du Campus – Source : Facebook Pizzeria du Campus

 

Pourquoi est-ce important d’être solidaire, particulièrement aujourd’hui ?
Tout le monde est content et nous dit que cela fait chaud au cœur, que ces actes sont importants. C’est une petite chose. Le personnel soignant sauve des vies, moi je sais faire des pizzas. Si tout le monde peut apporter du réconfort, cela ne va pas aider les malades, mais ceux qui les aident.

Vos commentaires

Commentaire de jisa-Georges le 26 mars 2020 à 11 h 25 min

société kolwezi technigue industrielle france sport d’entreprise.Nous vous félicitons de participer à l’effort
solidaire pour lutter contre la propagation du virus Covid-19.
Nous restons à votre entière dispostion,
Sportivement à vous.
s.k.t.i.france sport d’entreprise.

Lire la suite >

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Émergences : ils ont tous du talent

Solo ensemble : projet collectif en confinement

Rencontre avec l’histoire du cinéma depuis chez soi