Actus des quartiers

Accueil >Actualités >Actus des quartiers>Un pont cousu main pour relier les deux quartiers

presqu’île/jean-macé

Un pont cousu main pour relier les deux quartiers

Le chapitre II de l’aventure Presqu’île aux Trésors, porté par le collectif Un euro ne fait pas le printemps, vient de démarrer.

© Maud Bonnet

Il est animé par Maud Bonnet, de la structure Petites curiosités, et se base sur le mouvement artistique Yarn Bombing, qui habille le mobilier urbain de tricots.

Les habitant-es des quartiers Presqu’île et Jean-Macé sont invité-es à participer à ce projet à coups de machines à coudre et d’aiguilles à tricoter avec pour matière première des laines et lainages qui ne peuvent plus être utilisés. Le cahier des charges est simple : tricoter ou coudre des lainages usagés ensemble pour former une écharpe de 35 centimètres et de 1,20 mètre ou de 2,40 mètres de long.

Avec le nouveau confinement, les rendez-vous collectifs se sont arrêtés. Les participant-es œuvrent donc au projet depuis leur domicile. Des lieux de dépôt leur permettent de récupérer des matières premières usagées.

«Une dizaine de foyers sont actuellement mobilisés. La souplesse du projet permet à chacun-e d’avancer à sa manière et à son rythme», explique-t-elle. Maud Bonnet espère pouvoir reprendre les ateliers au mois de mai.

En juin, les participant-es devraient être en mesure de décorer les barrières du pont, les lampadaires et, peut-être, l’arrêt de bus avec leurs réalisations. Un moment festif pour relier symboliquement ces deux quartiers voisins.

informationRenseignements divers
téléphone Inauguration le 2 juillet 2021 en fin d'après-midi - Pour participer au projet, téléphonez à Maud Bonnet :
téléphone 06 78 52 87 40

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Une Boussole pour s’y retrouver

Des quartiers par petits bouts

L’hospitalité se fait une place