Sports

Accueil >Découvertes >Sports>Le FCG joue le jeu de l’eSport

digital

Le FCG joue le jeu de l’eSport

Il y a un peu moins d’un an, le FC Grenoble lançait sa section  eSport (sport électronique). Une première en France pour un club de rugby. Aujourd’hui, une dizaine de joueurs vidéo représentent le club Rouge & Bleu lors des compétitions en ligne ou en réseau local.

©Alain Fischer

« Le rugby ? On ne connaissait pas trop ! » L’aveu est clamé de concert par Héloïse Pierre (chargée de communication de l’équipe), Nathan Tomczyk (joueur sur Heathstone, un jeu de cartes) et Sébastien Poncet (capitaine de l’équipe Overwatch).

L’opportunité a pourtant été vite saisie, d’autant que les passerelles sont plus nombreuses que ce que l’on pourrait imaginer et que les liens se développent.

Aujourd’hui, on a des joueurs de l’équipe du FCG qui viennent tester des jeux vidéo, on échange, on se croise, on va davantage voir leurs matchs aussi, quand c’est possible. On a le sentiment d’être vraiment une équipe du club.

Un e-événement ?

Outre un soutien logistique et financier, via le défraiement des déplacements, le FCG met également à disposition de l’équipe ses services en matière de préparation physique et mentale. « Les conseils du nutritionniste du club nous ont par exemple beaucoup apporté. »

La collaboration devrait encore se développer. Une réflexion est ainsi en cours sur l’organisation d’un événement à Grenoble.

« On voulait défendre les couleurs de notre ville, sans forcément l’imaginer sous cet angle-là. Mais aujourd’hui, on est vraiment heureux de pouvoir porter ce maillot lors de nos compétitions. » Avec Force et Fierté, le slogan du club alpin.

informationRenseignements divers
courrielhttps://fr-fr.facebook.com/fcgrenobleesports

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Supporters grenoblois solidaires

Teqball : le foot passe à table !

La famille Collet, totalement « perchée »