Sports

Accueil >Découvertes >Sports>Montée au filet

Vincent Berlandis

Montée au filet

Le Grenoble Tennis a un nouveau président. À l’historique de Christian Gaudin a succédé il y a quelques mois Vincent Berlandis.

©Alain Fischer

Une prise de fonction dans un contexte difficile compte tenu de la situation sanitaire. « Mais on a la chance d’avoir des perspectives intéressantes », estime le nouvel homme fort du GT, qui avait déjà refusé à quelques reprises la succession.

Là, j’ai décidé d’y aller parce que c’était le bon moment et que je sentais qu’il y avait une dynamique collective, un rajeunissement qui était souhaité avec des personnes autour de mon âge qui souhaitaient s’engager un peu plus.

Accompagné d’un nouveau bureau, Vincent Berlandis a déjà lancé plusieurs chantiers et défini les prochains challenges à relever pour son club.

« Gérer l’impact de la crise sanitaire puisqu’on est sur une perte d’environ 25 % de nos licenciés sportifs, quasiment juste sur les adultes et beaucoup de « loisirs ». Nous voulons créer deux terrains de padel et un vrai club de padel dans l’agglomération grenobloise, sur des terrains publics. J’ai envie de retrouver ce club un peu à l’anglaise, avec un club house, avec un restaurant, un accueil permanent et la possibilité de manger un sandwich ou de boire un coup à toute heure. Cela va être un gros défi. »

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Le FCG transforme l’essai de la solidarité

Un programme d’information et d’adaptation

«Faire de Grenoble un terrain de jeu»