Actus de la ville

Accueil >Actualités >Actus de la ville>Pop’up : une deuxième version de la boutique éphémère

COMMERCE éphémère

Pop’up : une deuxième version de la boutique éphémère

Depuis le 18 septembre, un nouveau groupement d’entrepreneurs investit le local « Pop’up République », et ce, jusqu’au 24 décembre prochain.
Sous le nom de « Pop’up », ce concept store du moment accueille le travail de 15 artisans, alliant vente de leurs créations autour de l’enfance dans l’espace de vente, et ateliers pour futurs et jeunes parents dans l’arrière boutique. En attendant la réouverture post-confinement, le lieu propose l’achat de produits en Click & Collect.

Anaïs Chabagno et Anne-Sophie Savoye du collectif « Pop Up ». ©Auriane Poillet

Pour rappel, « Pop’up République » est un espace de location commerciale temporaire, à destination d’artisans, créateurs, ou producteurs qui souhaitent tester leur activité, dans des conditions de location avantageuses.

Grenoble-Alpes-Métropole et la Ville de Grenoble donnent cette opportunité à des porteurs de projets innovants, lors de contrats de bail commercial allant de 3 à 6 mois.

Cet automne, la boutique, située 10 rue de la République, propose un univers 100% local autour de l’enfance, de la parentalité, du bien-être et de l’art décoratif. À l’intérieur, une variété d’objets, qui donnent envie d’être bien chez soi, sont à la vente : vêtements et accessoires pour enfants, objets de décoration, fleurs séchées, bijoux, produits cosmétiques, thés, meubles chinés…

Aussi, des ateliers ont lieu plusieurs fois par jour (yoga, macramé, discussions autour de la parentalité, de la discipline positive, de l’allaitement, etc.). Située à l’arrière boutique, une salle avec du mobilier modulable est réservée à cet effet.

« L’idéal pour un artisan »

Sept des quinze créateurs présents sont à l’initiative de ce concept store créé pour l’occasion. Ils alternent la tenue du magasin à tour de rôle.

Dans la boutique, quinze créateurs sont exposés. Sept d’entre eux sont porteurs du projet. ©Auriane Poillet

Anne-Sophie Savoye, créatrice typographe de « My favorite thing », témoigne :

Le métier d’artisan peut-être très solitaire si on ne s’ouvre pas aux autres. C’est l’idéal de pouvoir se fédérer de cette manière, de faire venir nos client-es qui découvrent le travail des autres. Nous nous complétons en termes de propositions et d’esthétique. On se met en valeur les uns les autres, c’est plus constructif et cela permet de développer le commerce de proximité.

À terme, la volonté du groupement est d’ouvrir une boutique permanente dans un autre lieu, si cette première expérience s’avère positive. « Notre souhait est de créer un lieu vivant où les gens peuvent rester boire un thé, se poser, participer à un atelier, etc. », précise Anaïs Chabagno, créatrice de vêtements pour enfants – La Péronnelle.

Réponse d’ici la fin de l’année…

informationRenseignements divers
Pendant la période de confinement, Pop Local propose l'achat de produits en Click & Collect :
courrielhttps://poplocalgrenoble.wixsite.com/accueil
courriel poplocal.grenoble@gmail.com
Facebook et Instagram @PopLocalGrenoble
10 rue de la République

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Grenoble est capitale verte européenne 2022 !

Cool Roof : une solution fraîcheur

Projet Vénus : une vente aux enchères caritative