Actus de la ville

Accueil >Actualités >Actus de la ville>L’Hôtel des Postes vers sa nouvelle destination

urbanisme

L’Hôtel des Postes vers sa nouvelle destination

Une véritable transformation pour de nouveaux usages, tel est le futur qui se dessine pour le bâtiment de l’Hôtel des Postes, boulevard Maréchal-Lyautey. À l’horizon 2022, l’édifice accueillera de nouvelles activités dans une architecture repensée, plus ouverte sur le quartier.

©Agence ECDM
réhabilitation de l’Hotel des postes Chavant

«Les métiers de la Poste évoluent, et certains éléments de notre patrimoine ne correspondent plus aux usages. C’est le cas pour le bâtiment Chavant. L’idée est de réfléchir à comment est-ce qu’on le transforme pour qu’il réponde aussi aux besoins de la ville et du territoire ; comment ce patrimoine peut être réinterrogé et à nouveau porteur d’une modernité en 2020», précise Camille Gehin, directrice de la direction des projets de La Poste Immo.

À la suite d’un appel à projets lancé en mars 2019 par la foncière immobilière du groupe La Poste, une équipe a été sélectionnée pour adapter cette construction «à la ville de demain, en respectant la forme architecturale conçue par l’architecte René Gagès en 1967, en vue des Jeux Olympiques d’hiver de 1968».

L’équipe lauréate rassemble GR Projets Immobiliers, Aire Nouvelle, les agences d’architecture ECDM (Paris), WIMM et MEMO (Grenoble). Les orientations du projet ont été définies en amont avec La Métropole et la Ville.

Elément emblématique du quartier Hoche-Malraux

Dans sa version revisitée, le bâtiment de l’Hôtel des Postes proposera à la ville et ses habitant-es une variété d’activités : une centaine d’appartements privés et sociaux logés dans les anciens plateaux de bureaux, 4 000 m2 d’activités tertiaires et de coworking, une salle d’escalade, et, au sommet, un bar-restaurant et lieu événementiel, animé par Le Mix Lab (La Belle Électrique). Le Bureau de Poste sera toujours présent en rez-de-chaussée.

La structure principale du bâtiment sera nettoyée et préservée pour révéler sa structure en béton quasiment brut. Les façades seront repensées, vitrées, et avec comme double peau des jardins d’hiver.

Une attention particulière sera portée sur le hall d’entrée en rez-de-chaussée, pensé par les architectes comme «un espace ouvert sur la ville, tel un porche avec un petit square extérieur et un espace café».

Préservation de l’environnement et recyclage en correspondance

Un des objectifs phares du projet est le recyclage et le réemploi, aussi bien au niveau des matériaux que du mobilier. «C’est une opération où la conservation du patrimoine se conjugue avec la préservation de l’environnement», estime Emmanuel Combarel, architecte de l’agence ECDM.

À Grenoble, nous avons senti la possibilité de penser notre action différemment. Vis-à-vis du réemploi, c’est une opération pilote.

Vos commentaires

Commentaire de CHAMARD-BOUDET le 13 septembre 2020 à 9 h 23 min

Il y a déjà beaucoup de logements sociaux à Hoche et Bonne, avec pas mal de problèmes….. Dans un premier temps ce serait bien de renforcer la surveillance…..avant d’en rajouter….

Lire la suite >

Commentaire de Capelo le 13 septembre 2020 à 13 h 29 min

Bonjour
Et que deviennent tous les postiers qui sont dans le bâtiment ? Rez de chaussée une centaine de facteurs sans compter les services (medecins, directions) à tous les étages ?

Lire la suite >

Commentaire de Employé le 14 septembre 2020 à 19 h 13 min

Les employés de la tour de la poste n’ont pas d’information quant à leur devenir, mutation forcée sur le site de Lyon? Obligation d’intégrer le réseau commercial ? Les vieux mis à la retraite anticipée ?.. aucune information !

Lire la suite >

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Cool Roof : une solution fraîcheur

Prêt-es pour un court-métrage en 24h ?

Habitat durable : le Solaris primé par Constructive Alps