Tous nos dossiers

Accueil >Dossiers >Tous nos dossiers>Fleurir la ville, embellir l’espace

Ce contenu fait partie du/des dossier(s): Sous un feuillage, sur un banc ou les pieds dans l'herbe...

Service espaces verts

Fleurir la ville, embellir l’espace

Au sein de la Ville de Grenoble, le service Espaces verts travaille quotidiennement à l’entretien des 34 parcs et jardins présents dans la capitale des Alpes. Une diversité de métiers et de spécialisations complémentaires qui participe aussi à la végétalisation et l’embellissement d’une ville « zéro phyto » ainsi qu’à la sensibilisation et la formation du grand public.

Agents

Au service des espaces verts et du public

Les espaces verts, ce sont 200 agents répartis dans trois unités dont le cœur de métier est d’entretenir près de 240 hectares de surface végétale et minérale dans toute la ville. Retour sur ces unités qui composent les espaces verts.

©Auriane Poillet

Fleurissement, plantation, semis, taille, fauche, désherbage, nettoyage, réparation… Au total, treize équipes composées chacune d’une dizaine d’agents entretiennent les espaces verts de Grenoble. Une trentaine de parcs et jardins se répartissent à travers la ville.

Quatre techniciens et treize chefs d’équipe coordonnent chaque semaine les activités de l’unité d’entretien des parcs, les activités d’apiculture, d’écopâturage ou encore de lutte contre les espèces invasives.

Il s’agit également de développer et animer des activités pédagogiques à destination des habitant-es, des écolier-es, des jardinier-es et de prodiguer des conseils aux particuliers sur les enjeux de le végétalisation des bâtiments, des toitures ou des terrasses.

Centre horticole : végétaux à foison !

Le Centre horticole joue aussi un rôle important. Quatre hectares sont dédiés à la production de fleurs, d’arbres et d’arbustes. Une cellule administrative accueille les groupes et gère les ressources humaines.

La cellule technique se décompose en cinq équipes. L’une d’elles a en charge la production et les fournitures de plantes à fleurs et plants de légumes mis à disposition dans les espaces publics de la ville.

Une autre équipe travaille à la création de bouquets et de gerbes destinés aux différentes manifestations protocolaires, les congrès, les foires et les forums.

Le mobilier et les 872 aires de jeux sont gérés par l’équipe de prestations et d’interventions. L’équipe mécanique entretient et répare le matériel horticole et l’équipe magasin fournit et distribue les végétaux, paillages et pièces détachées.

L’unité arbre, prospective et développement local

Avec une palette de métiers riche et variée, l’unité arbre regroupe de nombreuses missions. Parmi elles, l’entretien du patrimoine arboré, la plantation de nouveaux arbres, les suivis, les plans de gestion ou encore les diagnostics.

Jardin des Plantes. ©Sylvain Frappat

Au total, on trouve 36 000 arbres dans les parcs, les jardins et les rues grenoblois. La moitié d’entre eux, située sur la voirie, est entretenue par les services de la Métropole. Aussi, une équipe spécialisée « élagage et jeunes arbres » est mutualisée entre la Ville et la Métro. La moitié se situe sur la voirie, gérée par les services de Grenoble-Alpes-Métropole.

L’unité arbre s’occupe également des falaises et des fortifications du site de la Bastille situés sur le domaine public. Le développement de l’agriculture urbaine et des actions en faveur de la biodiversité les concernent également.

Elle conseille et s’occupe des projets de végétalisation des toitures et des terrasses du bâti grenoblois et de l’espace public, notamment dans le cadre de Jardinons nos rues.

D’autres dispositifs à destination du grand public sont aussi organisés par le service Espaces verts, tels que le défi 3, 2, 1… Plantez !, le concours Maisons et balcons fleuris ou encore les Journées Portes Ouvertes du Centre horticole.

informationRenseignements divers
courrielhttps://www.grenoble.fr/1497-grenoble-ville-nature.htm

Bachelard

Parc en éco pâturage

Cet automne, ne soyez pas étonné-es de voir de nouveaux habitants dans le parc Bachelard !

©Sylvain Frappat

Des moutons et des chèvres ont investi les lieux au mois de novembre, pour une expérimentation de quelques semaines avant l’arrivée de l’hiver. Ces animaux accompagnent les agent-es des espaces verts de la Ville dans la gestion du parc, en entretenant les prairies : plus besoin de tondeuse !

Approche écologique

Appelée gestion différenciée, cette manière d’aborder l’entretien des espaces verts intègre une approche écologique à la gestion « classique », en mêlant différents espaces (massifs fleuris, pelouses, prairies…), propices à la biodiversité et à la protection des ressources naturelles.

Si l’expérience s’avère positive, un déploiement plus important sera opéré au printemps comme sur le site de la Bastille, où l’éco pâturage est déjà pratiqué de mai à novembre.

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Des tiers-lieux qui réinventent le travail

Des métiers pour servir le quotidien