Tous nos dossiers

Accueil >Dossiers >Tous nos dossiers>Covid-19 : la Ville s’engage

Confinement & solidarité

Covid-19 : la Ville s’engage

Face au coronavirus, la Ville de Grenoble s’organise et anticipe pour accompagner et protéger les habitant-es, notamment les plus fragiles. Depuis le début d’année, la Ville agit au quotidien en lien avec la Préfecture, les services de l’État, l’Agence Régionale de Santé, le CHU, les collectivités. Depuis l’annonce par le Président de la République du deuxième confinement, la Ville se réunit quotidiennement en cellule de crise pour garantir la sécurité sanitaire des habitant-es et renforcer les solidarités. Elle s’engage aujourd’hui à accélérer les actions conduites depuis plusieurs mois pour lutter contre l’isolement, la précarité et les violences, soutenir les forces vives, qu’elles soient économiques, culturelles, associatives et enfin garantir l’accès au sport et à la culture pour permettre à chacun-e de déconfiner les imaginaires. La Ville a tenu à associer les forces vives et les habitant-es pour orienter la gestion de la crise, en leur donnant la parole à travers des conventions citoyennes « Covid-19 » ou un groupe de réflexion autour des seniors.

précarité

Un lieu d’accueil commun ouvre ses portes

Mi-novembre, un lieu d’accueil de jour commun aux associations de grande précarité grenobloises ouvre ses portes dans les locaux de l’ancienne crèche Abbé-Grégoire.

Malgré le confinement et les protocoles sanitaires, les associations continuent les distributions alimentaires mais ne sont plus en mesure d’accueillir les citoyen-nes démuni-es dans leurs locaux.

La Ville de Grenoble coordonne la création de cet accueil de jour, en lien avec le CCAS. Ouvert tous les jours, il leur permet de bénéficier d’un temps de repos et de répit en respect des protocoles sanitaires.

Plusieurs associations sont parties prenantes : Femmes SDF, Accueil SDF, Le Fournil, Point d’Eau, le Secours populaire ou encore les Restos du cœur…

Appel à bénévoles

Pour faciliter la gestion de la structure, une personne référente, en lien avec Le Fournil, est missionnée pour le projet.

«Les associations sont déjà très prises sur leurs lieux, explique Céline Deslattes, conseillère municipale déléguée à la grande précarité. Malheureusement, beaucoup de leurs bénévoles sont des personnes vulnérables. On appelle celles et ceux qui le peuvent à effectuer des missions de bénévolat car ce sont vraiment les associations qui sont sur place et qui gèrent le lieu au quotidien.»

Par ailleurs, la cuisine centrale de la Ville confectionne chaque jour 100 repas destinés à Accueil SDF, Nicodème et Le Fournil. Ces associations les redistribuent à leurs bénéficiaires.

«On travaille aussi avec les grandes surfaces et les restaurants d’entreprise pour augmenter la livraison de denrées et de repas», poursuit-elle.

À l’heure où nous écrivons ces lignes, la récupération des invendus par le CCAS permet la confection de 400 repas par semaine. Céline Deslattes ajoute :

Nous essayons également de livrer les squats et les campements. Notre priorité est de répondre au plus près des besoins des habitant-es et le premier besoin aujourd’hui, c’est la question de l’alimentation et de la distribution alimentaire.

informationRenseignements divers
courrielhttps://www.solidarites-grenoble.fr

soutien à l’économie

Une dynamique à préserver

Les initiatives se multiplient en faveur d’une relance de l’activité commerciale à Grenoble. La Ville, la Métropole, la Chambre de commerce et d’industrie de Grenoble et l’association des commerçants Label Ville œuvrent ensemble aux côtés des professionnel-les.

©Thierry Chenu

Les commerces alimentaires font l’objet d’une attention particulière : ils sont essentiels pour assurer l’alimentation de proximité des habitant-es et font vivre l’agriculture locale. La Ville de Grenoble met sur son site une liste actualisée en permanence des commerçants présents sur les marchés, pratiquant la livraison à domicile ou le Click & Collect (commande sur Internet et récupération sur place).

Les marchés, particulièrement nombreux sur le territoire grenoblois par rapport à d’autres villes de France, sont aussi accompagnés. La Ville a décidé d’élargir autant que possible les espacements entre les étals afin de rassurer et protéger les client-es. Des aménagements temporaires ont aussi été mis en place, avec la piétonnisation autour de la halle Sainte-Claire et du marché de l’Estacade, au sud de l’avenue de Vizille, durant les week-ends.

Le stationnement payant est par ailleurs maintenu pour permettre une rotation des véhicules à proximité des commerces de première nécessité et des services, ainsi qu’auprès des commerces pratiquant le Click & Collect.

Vitrine numérique

De son côté, la Chambre de commerce et d’industrie de Grenoble met à la disposition des commerçant-es une plateforme Web qui leur permet de poursuivre une partie de leur activité.

En Bas de Ma Rue leur offre la possibilité de vendre en local leurs produits et services, avec une mise en ligne en un clic 100% gratuite pendant toute la durée du confinement. L’occasion de développer sa présence numérique à moindres frais.

informationRenseignements divers
Plateforme CCI :
courrielhttps://www.enbasdemarue.fr
Mesures mises en place par le gouvernement et les collectivités territoriales :
courrielhttps://www.grenoblealpesmetropole.fr/1028-coronavirus-les-aides-aux-entreprises.htm
Plateforme gouvernementale :
courrielhttps://www.economie.gouv.fr/covid19-soutien-economie
Si votre entreprise est en difficulté : 0806 000 245

fragiles

Solidarités avec les aîné-es

Face à un confinement parfois synonyme d’isolement, la Ville de Grenoble se mobilise en direction de ses aîné-es et des publics fragiles pour les soutenir. Elle s’efforce aussi d’identifier leurs besoins afin de mieux y répondre.

©Auriane Poillet

Un groupe de réflexion, constitué d’agent-es de la Ville et du CCAS, d’élu-es, de membres du Conseil d’administration du CCAS et du Conseil des Aîné-es, a tenu une première réunion, dès l’annonce de ce second confinement.

Désormais, le groupe d’expertise tiendra des réunions en distanciel chaque semaine, en vue de préserver le lien social et d’éviter l’isolement des personnes âgées.

Message de prévention

Plusieurs actions sont déjà définies. Comme lors du premier confinement, un nouvel appel à la solidarité est lancé avec l’envoi par mail d’un message de prévention rédigé par le Conseil des Aîné-es aux Grenoblois-es de plus de 55 ans, ainsi qu’une collecte de témoignages de soutien (photos, dessins, poèmes…) transmise aux résident-es d’EHPAD et de Résidences autonomie.

Un groupe de parole en visio est aussi proposé pour identifier les difficultés rencontrées par les personnes âgées dans le cadre de la lutte contre l’isolement. Un courrier sera envoyé aux personnes ayant des difficultés à éditer l’attestation de sortie.

La ligne d’appel dédiée aux personnes âgé-es et à la Covid-19 sera par ailleurs rouverte. Les personnes inscrites dans le Registre Personnes Fragiles du CCAS sont concernées. Les bailleurs sociaux ont également lancé une campagne d’appels pour contacter les seniors du parc social.

Informations pratiques

Comment puis-je envoyer mon témoignage de soutien ?

Par mail : conseildesainees@grenoble.fr

Comment m’inscrire sur le Registre Personnes Fragiles du CCAS ?

Au 04 76 69 45 45 ou à l’adresse sspamalteis@ccas-grenoble.fr.

Plus d’infos : grenoble.fr/demarche/662/659

Comment m’intégrer au groupe de parole ?

Contactez Carlyne Berthot : carlyne.berthot@grenoble.fr ou 06 49 52 89 68 pour être destinataire des invitations.

Distribution de chocolats par le CCAS : pour toute personne résidant à Grenoble, âgée d’au moins 70 ans et non imposable.

Formulaire de demande sur le site grenoble.fr.

Retrait des ballotins en divers équipements de la Ville, du 14 au 18 décembre.

convention citoyenne covid-19

Les habitant-es ont la parole

Dès l’automne, la Ville de Grenoble a lancé une convention citoyenne pour débattre des mesures présentées. Ce comité regroupe plus de 120 habitant-es et représentant-es d’acteurs locaux.

©Thierry Chenu

Cette instance consultative, paritaire et expérimentale devrait permettre d’adapter et d’améliorer la prise de décision en intégrant le point de vue des habitant-es et des acteurs locaux : associations, syndicats, collectifs…

Pour Pierre-André Juven, adjoint à l’Urbanisme et à la Santé, cette convention citoyenne s’inscrit dans un contexte lourd :

Nos vies ont été bouleversées. Des nouveaux gestes se sont installés dans nos rapports sociaux. Des adaptations importantes dans la relation des institutions avec les citoyen-nes ont été mises en œuvre.

Identifier les risques futurs

Le comité, qui comprend au moins 120 habitants-es issu-es des six secteurs de Grenoble «donnera un avis sur les mesures prises par la cellule de coordination COVID-19 de la Ville de Grenoble (créée fin février, NDLR), fera remonter les préoccupations de la population et tentera d’identifier les risques futurs.»

Ces habitant-es ont été tiré-es au sort, à parité et avec un tiers de jeunes de moins de 25 ans. Deux types de consultations sont organisés.

La première, à distance, consiste en l’envoi de questions ponctuelles à la totalité ou à une partie des membres inscrits.

La deuxième consultation, en présentiel, permettra à une trentaine de participant-es tiré-es au sort parmi les membres du comité de débattre, faire remonter leurs préoccupations et donner leurs avis sur les mesures qui leur seront présentées.

À ce jour, six séances sont programmées sur une demi-journée d’ici avril.

informationRenseignements divers
Les représentant-es d’acteurs locaux sont invité-es à remplir un formulaire en ligne pour participer. Plus d’infos :
courrielhttps://www.grenoble.fr/1950

bibliothèques

Emprunter des livres et des CD, c’est encore possible !

Pendant la première période de confinement, les bibliothèques municipales avaient mis en place un système de comptoir de prêt-retour en respect des protocoles sanitaires. Même si les bibliothèques restent fermées pour les autres services, ce concept est de retour.

©Alain Fischer

«Les bibliothèques s’insèrent dans le Plan confinement & solidarité pour mener des actions en direction de tous les publics, pour favoriser l’accès à la lecture et lutter contre l’isolement et la précarité», indique Isabelle Westeel, cheffe de service de la Bibliothèque municipale.

Pendant la période de confinement, il est possible d’emprunter et de retourner des documents, comme des revues, des livres, des CD, des DVD dans toutes les bibliothèques de Grenoble par téléphone ou en ligne.

Le prêt et le retour se font sur place en cochant la mention «Retrait de commande» sur l’attestation de déplacement dérogatoire. Les boîtes retour restent ouvertes.

Rester à la page

Les personnes qui ne sont pas encore inscrites dans une bibliothèque peuvent encore le faire en remplissant une pré-inscription en ligne puis en confirmant l’inscription sur place.

«Pour éviter les déplacements inutiles, les durées d’abonnement et de prêt sont prolongés jusqu’à la fin du confinement, poursuit Isabelle Westeel. Les procédures sont simplifiées au maximum et les usagers peuvent parler à des bibliothécaires. Le lien humain est très important à maintenir.»

D’autres services sont mis en place. La Numothèque Grenoble-Alpes continuera à accueillir de nouveaux contenus, les réseaux sociaux des bibliothèques (Facebook, Instagram, Twitter) seront toujours animés, des clubs lecture en visio seront organisés et le lien téléphonique avec les publics éloignés du numérique maintenu avec, entre autres, des lectures par téléphone.

Les bibliothèques continueront aussi la livraison et le portage de documents à domicile et auprès des écoles, des crèches, des EHPAD, des structures accueillant des publics précaires ainsi qu’aux familles en difficulté en lien avec les Maison des Habitant-es.

informationRenseignements divers
Les comptoirs de prêt-retour et l’accueil téléphonique sont ouverts dans toutes les bibliothèques le mercredi et le vendredi de 13 heures à 18 heures et le samedi de 10 heures à 13 heures, sauf pour la Bibliothèque Municipale Internationale ouverte le mercredi de 13 heures à 18 heures, le vendredi de 17 heures à 19 heures et le samedi de 10 heures à 13 heures - Retrouvez la procédure à suivre ainsi que tous les contacts sur :
courrielhttps://www.bm-grenoble.f

Vos commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

réagir

Votre adresse de courriel ne sera jamais publiée.

Tous les champs sont obligatoires

Envoyer

> Commentaires, mode d'emploi

Gre-mag vous propose aussi

Grenoble sacrée Capitale Verte de l’Europe !